Zinc & guinguette 


Au zinc, à faire un rien grise mine,

La midinette médite le nez dans son vin.

Triste, noyant d’eau son anisette.

Un bel adonis sort clandestin 

Lucie hallucine, grimpe, bêle,

grince des dents, grimace.

Indécis, le dieu toujours déçu descend.

Imbécile, le traitre fuyant la dépasse,

Malpoli, irritant tournedos.

Le bel ado laissant là la belle

Sans son numéro d’appel, 

Sur sa faim, elle, le nie & le renie, l’irritant.


Mirliton pour La Desprée

L’oubli

20160214-045008 PM.jpg

Vers 1850 anonyme
Le sel sur le verre a déposé en ombres
l’éternel souvenir au nom maintenant perdu.
Un prénom au revers, quelquefois, un âge,
Sophie ou Eugènie, 18 ans dont personne se souvient
& qui reste égarée dans l’oubli des familles.

L’arrondi

20160127-032108 AM.jpg

La femme s’enrobe à demi,
Pince la taille, pique la guêpe,
S’arme de la cage aux baleines.
S’éloigne en un corps suspendu.

Ouvre la cage quand l’oiseau chante,
Perdu sous un fouillis de toile,
Jupons de plis aux lèvres tendres,
Accroupie, la culotte fendue.

Elle prend l’espace d’une danse
L’arrondi déployé en lampe,
La tête qui tourne en derviche
Encercle un soupçon, sa dentelle.

20160127-035806 AM.jpg

L’Ébouriffée

20150603-122753 PM.jpg

La lettre approche son intérieur,
Pas encore parfumée, encore ébouriffée,
Elle déguste au sauté du lit
Les vers dans le bois du Mirliton.

Il s’amuse à l’air du son fifarlin,
à faire chavirer l’Élise.

L’incite à retrouver
Son plaisir d’être avec lui
Au creux de la plume
Sans chemise.

Mirliton