L’as de pique

20160729-052515 PM.jpg

De père en fils, les piqueux, dormant à même la paille,
Gardent la meute agitée par un rêve de lièvre.
Le fils s’éveille, à l’aube, la figure chiffonnée.

Trépignants d’impatience, les chiens crient,
Énervés à l’idée de lever le gibier,
De poursuivre par les sentes les bêtes aux abois.

Mirliton

Voltigeuse

20160724-064754 PM.jpg

En rond, l’ambiance de cirque,
fleur de crottin, cavalerie, trottin.

Dans l’air, le désir clandestin
D’une nuit brillante au nu
jaune fringuant d’une voltigeuse,
Gagneuse d’une excitation morbide,
Ligne de paillettes en chute de reins.

J’écarquille, tends mon cou,
Dans la cage, je suis le vol du serin.
L’étoile file jambes en l’air, à l’équerre,
Tourbillonne, enroule le ciel de toile,
Agite à l’envers le bassin.

Serrant enfin entre les cuisses la corde,
Elle glisse au sol & d’un geste des mains,
Nous fait l’ample je vous salue bien….

Mirliton

Reliefs

20160722-011353 AM.jpg

Étranges déshabillés laissés à l’abandon.
Des dépouilles virent noircies,livides, maintenant s’étiolent.
La chair rouge aux noyaux garde l’empreinte des dents
& le jus des kiwis perle acide à la peau.

Les souples pelures s’affaissent,
Vagues voilures, souvenir des fruits ronds
& les queues des cerises dessinent
L’armature d’une constellation.

Mirliton

Inquiet?

20160719-112807 PM.jpg

Elle m’a dit: viens te promener!
Un chemin, où çà?

Tu glisses sur le goémon,
Tu t’piques sur les berniques,
L’eau des flaques est salée.

Faudrait qu’on s’dépêche pour pas être encerclés.
Si çà se trouve, à revenir à la nage,
Sûr, les crabes vont m’pincer.

Grichon

À la fontaine

Recouvrance, tête de pierre du Léon

Avalant une face de lune serrant toujours son or.

La pierre antique fendue ébauche un corps.

Le creux disperse le trop plein.

La renverse inonde tout autour le pavé

Qui s’imprègne & s’en va retrouver à la source,

Une déesse qui règne sur des cultes souterrains.

Mirliton

Figure-toi!


Figure-toi!

Dans son jardin secret,

Les doigts verts,

L’émouvante

À la lune montante,

Qui rousse rouille débrousse,

Aïe! Ouille! où que t’ailles, tailles,

les roses ronces piquent, l’arme,

Aux murs du petit parc,

Son quadrilatère de terre.

Tu mords tes lèvres, larmes,

& suçotes la goutte

Qui perce carmin rouge

Perle au bout du pouce.
Mirliton