L’appel

🌬Écho & Silhouette

~

le voyageur dessine son chemin dans le sable,

l’orteil s’inscrit dans l’histoire du paysage.

Trop heureux de briser le silence du désert,

il répond à l’ oiseau qui passe.

~

Parfois, elle aussi chemine

& se souvient des mots, les lisse.

L’écho, cet étrange vent de signes,

lui revient comme oiseau qui passe.

~

Mirliton

Publicités

Lavatory

~

Madame Lily se savonne

Au dessus du lavabo gris.

Elle s’amuse, fait des bulles,

S’épate,

Se prend d’une folie meringue,

D’un plein bol de mousse

Grand siècle

Chantilly.

~~

Mirliton

Ruades

EC181CB9-3948-432A-80B1-BA2315C7E8BC

~

Un jeune chien courait après des étincelles.

Des vers luisants qui n’avaient même plus d’ailes

détalaient, la nuit, sur tout le paysage.

~

Dans sa chambre, l’insomniaque se livrait aux ruades,

Aux galipettes  savantes pour tester les ressorts

Ou s’enfuyait au noir sous une douche d’étoiles

Chassant les insectes qui tournent encore.

~

La chaleur mise à nu, les auréoles à sa peau mate

Dessinaient les motifs de pays encore jamais vus.

Elle retournait tourner au plaisir des astres,

S’inonder du jus de ces fruits bien trop forts.

~

Mirliton

266BCBFB-02ED-4C17-9F35-CEDA48B6BE3E

Byéri Fang

Byéri Fang

~

Elle vaquait en esprit.

Quelquefois des flots

De pensée en pensée

L’animaient loin d’ici.

~

Le paysage fouetté

D’une onde verte ,

D’un tremble courbé,

S’accrochait au coteau.

~

Elle tremblait, elle aussi,

clouée au bord de l’eau,

Restait figée, pensive,

sans avoir l’air d’entendre

~

& prenait, du Byéri,

Sans savoir, la pose.

~

Amical Mirliton

À l’amble

~

Un balancement de bras

Jambes & bras à l’amble.

Un sable tendre de plage

Qui s’enfonce en sourdine.

~

La lumière qui s’échauffe

Devient bientôt cuisante.

Le torse s’enroule de chaud,

Le dos se plait à l’ombre.

~

La mer s’échappe, revient,

fraîche & frissonnante

À lécher le badaud

À rafraichir les plantes.

~

Mirliton

~

Couple

~
Comme aux parois d’une grotte
Chaque relief prend vie.
(La nuit toujours propice)
~
Les Associés timides encore
Se balancent en couple,
(la peur d’être seuls)
Se livrent à découvert
À chaque différence
Toi, les cotes du dos,
Moi mon sexe intérieur
L’œil, aussi, plus beau,
& la courbe qui tente
Vibre en microsillon.
~
Ici la différence
Crée l’exploration
L’autre, énigme,
Qui veut bien se laisser parcourir.
~
Mirliton