À fondre dans un paysage

20130830-024214.jpg
1
Sur le sentier, trop étroit,
Nous marchons, pas de front.
L’un derrière l’autre,
La file indienne règle son pas
Au bruit du gravier, sous le soleil de plomb,
D’un coup d’œil, je vérifie,
Si derrière çà suit!
2
Les pieds dans l’eau,
Prend ton chapeau,
Un vent léger,
& le ciel sans nuage
Laisse le soleil bruler le rivage.
À marée montante,
Nous irons nous tremper!

La dérive des chiens de prairie

20130825-031010.jpg

Accrochés,
Les chiens en laisse,
Aux portes automatiques des monoprix,
Sans cesse,
Dévisagent le moindre passant.

Vont-ils reconnaître la maitresse?
L’inquiétude monte d’avoir oublié son visage, son odeur, ses manières!
Va t-elle revenir par là? Retrouver le chemin?
Ou dois-je me proposer à une autre traitresse,
& le sourire aux lèvres, l’œil frais, la gueule avenante,
Me montrer frétillant à la prochaine caresse?

Sans cesse,
Ne sommes nous donc la proie que de cette incertitude?

Mirliton

Guêpière & patte de mouche

nebbia

Sur l’espace des planches, les miss se démènent,
Les rires fusent sous les guêpières,
Elles poussent des petits cris, ensemble,
& s’agitent derrière.

La musique anime le public qui boit.
& les yeux dilatés par tous les entrechats,
Tu détailles, en couleurs bonbons,
Les courbes du velours & les satins qui brillent.

Déjà, la nuit n’éclaire plus que le boulevard,
& pour te souvenir des étoiles du spectacle,
Tu rapportes chez toi la photo de Nebbia.

Mirliton

Le silence du rideau

D'un regard jeté comme à l'instant où le rideau se lève,
Le métal qui déplisse &le rouleau qui gronde,
Me renvoie le souvenir d'un geste
À refaire sans que rien déraille,
Le cri de la ferraille, son appel du matin,
Son soir, son angelus.
Mais aujourd'hui, en muette, sous le silence,
Sans doute l'oubli, sa vacance
Ou, en définitif, la fermeture.

20130814-014240.jpg