L’indécise mélancolie

Peut être ?
⚪️
Peut-être est-ce l’odeur de l’hiver
le coup des aubes que je sens là
et qu’à l’idée du gel, dit-elle
je sourcille déjà
🌑
Mon coeur et mes prunelles
s’accordent pour sombrer
dans mes ravins d’automne
🌑
Mais l’horizon fera bouquet
je sais
de fleurs-de-froid immaculées
et ma mélancolie de terre
se fera grand courant de fond
tout blanc d’autant d’éclats
vague et farouche d’alentour
j’aurai de quoi danser les jours
et réchauffer les nuits



⚪️caroline D⚪️

La petite étonnée


La petite étonnée

n’en revient pas de tout

-de l’épaisseur de l’air-d’un bruit dans l’atmosphère -un coup sec de tonnerre ?-de la pluie tout autour-d’éclairer le velours- de lire des feuilles du chou- du sentier de guerre des fourmis – du hibou qu’est fou – d’un charmant Tourlourou

& sous un arbre rêve qu’elle est peut être sans cesse endormie en princesse.
⚪️
Mirliton
🌑
Et dire que tout ce temps
j’y tournaillais mon bois de rose, dit-elle
à chercher son visage par-dessus mon épaule
et dire que tout ce temps
il se trouvait tout près
mon Pinocchio d’amour
tendre malgré l’embrasement
son parfum de fleur équivoque
entier dans la périphérie
des instants à aimer…
🍁
🌓caroline D.🌗
🌪


Faire des remarques! (2)

Par exemple

« Le dessin est un jeu de patinage sur la page.

Le pinceau doit conserver une certaine grâce !

La figure donne un but au spectateur

Elle doit être générique , allusive , pas forcément jolie.

Sans doute la profusion des traits concentre le regard

& oblige à démêler l’image.

Chacun forme son image,

(une lecture possible)

aime s’y retrouver,

& peut aimer aussi le jeu de la complexité.

Quelques traits suffisent à installer le corps dans le paysage.

( revoir Krazy Kat!)

L’attitude rejoint une réalité connue, simple

mais surtout pas une pose artistique.

Les visages sont plus facilement critiqués

Sans doute cette habitude du regard à dévisager,

à porter une attention à l’expression, aux mimiques

. Instaurer un climat de proximité, de présence…

Utiliser la couleur pour accentuer la perspective

& permettre une simplification de la compréhension,

mais ne pas hésiter à surcharger quelques zones colorées de nuances pour briser l’aplat , pour ne pas paraître trop systématique.

Que faire du verso?

( voir carte à jouer!)

Que dire de plus? »

Mirliton

🕶🕶🕶🕶

°} aplat ou double marque
sur l’image naissante
le rapprochement
comme un sens donné
le trait
qui aime
… {°
caroline D.

Loup y es tu?

« loup y es tu? »
⚪️
À l’orée de la forêt
Y’a tout l’temps un loup,
Dès le moindre arbre caché
Y’a une entourloupe!
Qui trick, qui crac la chaumière
V’là la petite aux abois.
Pas l’temps dire ouf!
L’innocente interloque.
⚪️

Pourtant, les chaperons,
C’est gourmand,c’est charmant
Quand ils mordent à l’hameçon,
Çà s’dit:
« Voyons voir où qu’y
Vivent & piquent les colégram,
l’univers où se trame
le plus drôle de la fable.»
⚪️
Sans compter que ça m’a
un arrière goût de drame,
Dans le noir de la nuit,
la chair est faible, hélas!
⚪️
Mirliton
🐺
Lou, Lou, que fais-tu?
🌔

Qui se cache derrière Lou
quand Lou ne cherche rien
ni soir ni ciel ni gare au loup
ni trace de vaurien…
⚪️
Apportez-moi de quoi
faire briller mes diamants
je vous donnerai de quoi
y arroser le temps

⚪️
Au fond, l’effroi vous traque
jusqu’à la sépulture
les vieux matins patraques
la tête dans vos murs
⚪️
N’y voyez pas le pire
le plaisir est sans roi
cueillez-y mon sourire
multiplié par trois

⚪️
… et petit chat retrousse
bain d’orée, bain de mousse.
⚪️
🐺caroline D.🐺

L’ondulée



L’ondulée

Pas bien commode de faire la belle
en soie sauvage & tweed.
Faut faire
Une démarche chaloupée en ligne,
la jupe volante au roulis langoustine.
🍏
Avec çà, un p’tit air alangui,
non,une moue,
Yeux fermés, bouche de spleen
& le reste naviguant à l’estime.
🍎
Mirliton
🍏

L’atterrage

Souli, Souli,
t’arrives d’où, dis-moi?


Ta façon d’être belle
Ta manière d’être bleue
De tendre chaque pore
Tout en fermant les yeux
Tu dégaines de la hanche


Dans ton rêve de mer
Serait-ce ton voilier
Là-bas au pont de rose?


Souli, Souli,
Tu t’en vas où, dis-moi?

🍏
caroline D.
🕳

La disparue

La disparue
🌔
Des traces de rouge à lèvres
elle était donc réelle!
Rouge betterave, écrasé de tomate, sang, mystère
& la pantoufle de vair oubliée par mégarde.

Des gardes? Y en avait pas hier, de mémoire volatile d’écureuil.

La vue depuis les airs étant la plus perçante,
Sans doute du creux des branches
là où se trouve sa cache,
l’animal sans vair dit avoir tout vu.

& la fuite éperdue de l’éternelle absente,
la disparue perdue & la fourrure tentante

je ne peux que relire en doux ses mots
& tracer son visage dans la buée des carreaux.

Petit gris en profite pour reprendre son manteau.
Il retrouve son velours & moi,le trémolo.
🌖
Mirliton
🦚
L’étang

Sans l’absente, chantait-il,
le ciel n’a qu’à cligner de l’oeil
et ma tête penche en musaraigne
comme un blanc de cerfeuil.


Mais elle danse à la même enseigne,
chuchota l’écureuil.
Allez, viens, suis-moi.
Et oublie la pantoufle.


Au bout de quelques vers
sur le velours des heures,
dans le remous des jours
et l’ancrage des âmes,
ils la trouvèrent assise
sur le bord d’un étang.
Baignée qu’elle
était de lenteur.
🦚
caroline.D.
🦚

À Urs Graf

à Urs Graf

⚪️
De la vigne couvre la page
Timide, tu t’accroches à ton âge.
Araignée, d’un fil
tu dessines une bouille bleue d’encre de stylo,
ta bille roule fine sur un papier lisse.
les traces passent au bord de l’eau,
un lointain bateau s’efface.
⚪️
« miRliton »
🎴
penchée en vague de
gravure
d’iris et de bois doux
elle met au monde un rêve
une rivière leste
aux berges d’argile tendre
son ventre est plein d’oiseaux
le temps a fait son nid.
🎹
caroline D.
💎