Fantasmagorie

Dans la nuit lumineuse d’une lanterne,

Apparaissent des fantasmagories.

Publicités

Elles

Sortie toute droite de sa coquille

Faisant des ronds dans l’eau,

Testant d’un doigt de pied

cet étrange douceur de la vase.

 

L’eau est fraiche, pale, grise,

Pourtant, elle s’arrête transie

un soupçon de gardon

vient frôler sa cheville.

~

Mirliton

~

L’autre chemine en travers de la lande,

Toujours dans ses pensées,

S’applique à ruminer,

Refaisant sa journée.

 

Elle n’a pour paysage

Que des souvenirs mille fois repassés.

Elle ne prend pas la peine de lever le nez

& ne veut jamais se saouler d’air par bouffées.

 

Deux états ou les sept erreurs

Au figuré

~

Reposée,

Comme une souche endormie, l’indolente,

Couche au chaud en biais .

L’insolente aux roses pommettes

pousse un peu sa bouche en o.

~

Stylée,

Diverses mines aiguisées en pointe

Tracent les délices que d’autres gomment

Tu grimes un petit peu trop tôt

tes yeux en accents Corbeau.

~

Glissée,

De traits de glace, patine,

Parallèles en lames. Mutine,

l’idée de passer en lice, te fascine,

Patatras, larmes à grise mine.

~

Destinée,

partage pour la forme

Tes formes en plans colorés

Le trouble, tu peux l’offrir

À tes lèvres ,« rouge désir ».

~

Mirliton

~

Pose

Pose

*

Paroles de vestibule,

Vestale noire de pétales.

*

Catulle quitte le rencard.

*

Au parloir des bavards,

Il invective son amie.

Parlotes de trop boire…

*

Pourtant, il aime sa furie,

Il l’adule mais parfois elle l’oublie.

*

Vilaine, elle pose des lapins.

*

Mirliton