Salampasu

Furtivement du bois sombre surgit,
Sous le masque du tissage, un visage.
En guerre, en nage, il danse,
Il piétine, gesticule, dégouline.
Une litanie de notes montent des xylophones,
Ivres, en onde bouclée & d’humeur cristalline.
Sous un feu d’étincelles qui lèchent les brindilles,
La sueur brille dans la nuit d’une lumière furtive.

Mirliton

Toujours l’avarie…

Le métal de la quille râle,

Racle & perce la coquille.

À ses pieds s’emmêlent les cordages

Les amarres lâchent, les tasses cassent.
Ça tangue à bord du naufrage,

l’eau lui sort des écoutilles.

Bringuebalé, dans sa coque à la noix,

L’amiral, aussi à la barre, tempête, râle.

Mirliton

Inquiet?

20160719-112807 PM.jpg

Elle m’a dit: viens te promener!
Un chemin, où çà?

Tu glisses sur le goémon,
Tu t’piques sur les berniques,
L’eau des flaques est salée.

Faudrait qu’on s’dépêche pour pas être encerclés.
Si çà se trouve, à revenir à la nage,
Sûr, les crabes vont m’pincer.

Grichon

L’encerclé


 Quelquefois, faut qu’on s’habille en clowns,

Pour essayer de les faire rigoler.

Moi, J’aime pas trop qu’on me fasse sauter.

C’est toujours moi dans le cercle,

Paraitrait que je suis le plus « adapté ».

Lui y fait juste le geste à me dire d’y aller

& aprés y prend l’air d’m’avoir dompté.

Moi, J’aime pas trop ça, être dompté.

Mirliton

Délivrance

20160316-011201 AM.jpg

Nuit du 4 au15 octobre 1582
Thérèse d’Avila délire,

Exposition:
1
 » Berçons-nous du chant des sirènes.
Nos chimères mèneront notre esprit vagabond
à suivre bientôt l’impulsion de nos sens.
Non, nous n’irons jamais hors du réel,
mais hors de la réalité voyante, surabondante,
Qu’un statu quo d’habitudes remplit de redondances.
Nous aussi voudrions connaitre les phrases magiques,
celles des prêtres d’Anubis qui ressuscitent les statues,
ouvrent les yeux & comble la soif sans fin qui agite nos pensées.
2
Cette pensée qui sans cesse rebondit,
associe sans frein & le mot & l’image,
ajoute l’image à l’impensé…
Les liens filent, s’effilochent, lâchent.
L’image s’ajuste au son et nous parlons enfin.
Phonétique, la ligne brève, fragile est mélodique.
Les idées s’enchainent à se tordre
& la magie nous ouvre enfin la bouche,
et toi, beau brin de statue, voilà, tu articules!
Alors Thérèse expire.

Mirliton pour aRa 94
Les Associés du Regard

Pelles & Godets

20160112-120301 PM.jpg

Sous le goudron, en veine d’activités.
Le Caterpillar bien embêté,arrêté,
Pilé sur le terrain des opérations,
A tranché, choisi ses godets.

Et moi, qui de loin, le contemple,
Enjoué, bien amusé, dans le passé,
y revois dans le bac à sable,
Le même jouet à téléguider.

Mirliton