La cascade

 

La douche en cascade dévale son cou lisse.

Un bruit électrique d’eau frappe aux carreaux.

Des cascadeurs louches détalent en cuisine.

L’échine bouillante, fouettée d’aiguilles,

elle suffoque sous l’eau, (souffle l’otarie),

garde encore en bouche le goût de la mousse.

Sur la vitre, les gouttes de buée condensent,

s’agglutinent et dansent lentes en serpentes.

Elle sort en nage & glisse dans l’éponge du peignoir.

Mirliton

Loup y’es-tu?


Dans le noir, la cachette où tu trembles,
Ne pas trop s’enfoncer dans le bois quand les feuilles bougent.

À p’tits pas, surtout ne pas craquer les branches.


& toi, tu t’arrêtes à attendre,

mais d’autres oreilles en pointes

Sont là dans un coin à entendre.


La nuit des éclaireurs au blanc de l’œil,

Imprécis et palot, où un reste de fleurs grises sombre.

& le loup, gris aussi, y’est’y lui dans l’ombre ?

Mirliton & Rouge des près

Art involontaire


Art involontaire ( section gravure rupestre)

À l’extérieur les murs lézardent,

Les crépis en écailles se détachent.

Un air d’inhabité, les fenêtres jamais ouvertes.

Des volets, sans doute, battent déglingués, 

& autour du chantier quadrillé de balises,

On s’attend à chasser une empreinte ancienne.
Mirliton

L’extrèmité

20170111-014606 PM.jpg

Le paysage entrevu dérive en montagne russe
Au loin, la vue est dégagée et découvre l’ébauche d’un village
Un ocre de bâtisse fixe un pré vert chou.

20170111-015444 PM.jpg

Le soir, le néon illumine les gouttes collées à la fenêtre,
& La pluie s’y concentre en lentilles.

20170111-015651 PM.jpg

Le matin tire un rideau d’ombre sur la côte lointaine.

Copieur & infidèle

…un  jour avec Twombly,

 

En rentrant, appliqué à faire ses devoirs,

À dépasser la vision du spectacle,

Reprendre des couleurs,

S’expliquer avec cette émotion dispersée,

Se souvenir de l’interrogation levée par chaque toile ,

Comme un chien courant ,

couvrant un mur, un mur grand et blanc,

Trop lisse, silencieux, pas assez licencieux,

Un ciel banal délavé en attente d’orage.

Faire un trait qui danse, l’assombrir,

Griffer la plage d’une craie qui crisse.

La couleur, peu importe, elle suit,

Elle creuse en étincelles sans cadre

Un sillon qui rigole et dégouline d’aise.
Mirliton