Les mines solitaires

Découvert  dans un grenier ,dans la  malle  aux trésors, un carnet  plein   de dessins  jetés , oubliés .

Revenus à la lumière , ils sont la suite d’idées de silhouettes qu’un jour il faudra peindre , un jour!

Que leurs mines solitaires ne les fassent pas attristées mais plutôt concentrées sur l’action en cours.Comme ces dessins de Millet , où chacun s’active.

bEauJeAN

à Millet

Toujours penchée sur des brindilles,
Glaneuse,elle s’échine au moindre grain,
& dispute, aux volatiles, l’épi éclaté.
Le ciel n’est pas clément,il brille!
Sous ses nombreux jupons,
Elle nage en dedans.

Penchée

PHI de Batignolles

Dire ce que j’y vois ou dire ce que je n’y vois pas, c’est bien délicat. Beaucoup de rage certes. Et c’est très vilain de fesser ainsi son enfant… après l’avoir déculotté. Mais peut-être le méritait-il après toutes ses insolences graphiques en noir sur blanc… Heureusement il y a un gros méchant qui de sa pointe (bien taillé le crayon), s’apprête à mettre tout le monde d’accord, le papier, le blanc, le noir, le vide, le plein, le recto, le verso, d’autant qu’en l’absence d’un carcan, autrement dit de cadre, il y aura toujours moyen de passer l’éponge ou la gomme, ou d’en remettre une couche ou deux, selon l’épaisseur du support et la résistance du malheureux…