Elles

Sortie toute droite de sa coquille

Faisant des ronds dans l’eau,

Testant d’un doigt de pied

cet étrange douceur de la vase.

 

L’eau est fraiche, pale, grise,

Pourtant, elle s’arrête transie

un soupçon de gardon

vient frôler sa cheville.

~

Mirliton

~

L’autre chemine en travers de la lande,

Toujours dans ses pensées,

S’applique à ruminer,

Refaisant sa journée.

 

Elle n’a pour paysage

Que des souvenirs mille fois repassés.

Elle ne prend pas la peine de lever le nez

& ne veut jamais se saouler d’air par bouffées.

 

Publicités

Coccinella

~

Fragile & transparente,

La fibre des ailes pliée sous la coque.

À l’apparence léchée, tendue,

Ses fines nervures se brisent

En replis de soie. Prête

À s’ouvrir & à battre l’air coléoptère

Quand elle se déséquilibre aux faux pas.

Mirliton

Mélancolie

Mélancolique

Certains visages évanescents

Nous plongent dans des pensées hypnotiques.

~

Bien qu’une robe en toupie

Noire de volants évoque le deuil

& qu’un appui, une chaise vide,

Laisse la place du revenant;

~

Un regard, pareil

au portrait romantique d’Aline Chassériau,

inscrit dans l’ovale parfait de son visage,

Une langueur mélatonique.

~

Mirliton

Souvenir de l’inondation

Souvenir de l’inondation

 

Décor de circonstance,

Peinturlure, badigeon

Un photographe ambulant

S’amuse à l’inondation.

Les chalands s’installent

Dans l’esquisse de l’embarcation

 

Prenez la pose!

 

Dans l’même bateau

D’un blanc évanescent

Exigu de jupons

Les demoiselles chavirent

Débordent, débarquent

À la rescousse!

Éclabousse le mousse

Emporté par l’élan,

Pagaye dans la pagaille

D’une rivière en crue.

Le courant les avale.

Dévale en cascade

Dans le jus, dans le bouillon.

 

Enfin….de l’émotion!

Mirliton