Bergère pas commode

20141130-022606 AM.jpg

Alors! Il est où, ce loup?

La bergère sans mouton
Fait le pied de grue,
À attendre
Celui qui se défile,
& lui mange des moutons.

L’animal sans vergogne
Ruse à pas de loup,
Pour surprendre
Celle qui le défie,
Prête à bouffer du lion.

Mirliton!

Publicités

Monture

20141121-012558 AM.jpg

Le goudron, patinette, colle à la roulette.
Sourde au danger des méandres de la glisse,
Elle prévoit,sûre d’elle, de maintenir la ligne,
&S’élance, se grise d’envolées, d’équilibre.

Le vertige la prend quand la pente l’entraine,
Elle s’emmêle et tente de briser sa dérive
De la déroute qui ripe quand le sol arrive,
&Des larmes retenues déversées dans la chute.

Mirliton

Portrait

20141113-014618 AM.jpg

Au fond du verre, un dépôt,
Où se loge un visage rêvé,
Aimée?
Le souvenir aime à gommer,
À rendre léger, le désir passé.
La retrouver?
Au fond quand viennent les mots,
s’arriment le flot des pensées.
Oubliée?
Un moment sa présence flotte,
& porte le goût des regrets.

Mirliton

Douillette

20141110-031223 PM.jpg

Tu goûtes en aveugle d’un doigt,
La douceur secrète de la boite
& cherches à définir ta sensation.

Est-ce?

L’illusion d’un nid tissé de plumes.
Le vestige de caresses à l’animal aimé.
Le coton de la mèche entortillée prête à flamber.
Les chaussons abo en duvet pour effacer les pas.

Quoi d’autre?

L’écrin carmin

20141109-124035 AM.jpg

Elle n’offrait pour ainsi dire jamais sa bouche,
Sa langue restait cachée derrière ses dents.
Elle semblait toujours articuler une invincible moue.

Pas moyen de plonger au délice
De ses lèvres déguisées en sillon.
Son camouflage carmin brillait à la salive.

Avec le temps, elle en a mangé l’éclat.
Le souvenir pourtant toujours présent,
L’envie de cerise me lèche encore les babines.

À l’ébauche du moindre plissement,
Appuyant mon regard d’un soupçon de regret,
J’affolais au plus près mon désir de baisers.

Mirliton