Art involontaire 9

Section mystère & boule de gomme

~

L’intention était noble d’éviter la caisse!

Mais au fait, là, qu’est- ce?

~

Mirliton

Publicités

Le voyage immobile de 徐儀

à Chu Yi , Xu Yi, 徐儀


À la côte découpée, aux chemins d’un vert sec bruissant,

Elle préférait la fuite muette des nuages ;

Le paysage du temps s’arrangeant en spectacle.

~

Ou encore la ligne répétitive des vagues

Avec son roulis de galets sans cesse en mouvement .

~

Ces deux musiques la remplissaient d’une joyeuse mélancolie.

Rêveuse, elle se sentait immobile en voyage.

~

Mirliton

Couvert

Le couvert 1

Un bouton de rejets de ronces et de branches.

À peine un monticule de brindilles sèches,

Rassemblées en attente, prêtes à bruler.

Dedans, des nids où sommeillent des mulots

Et la nuit, fugitifs, ils en sortent furtifs.

~


La fleur tendre est fraiche et son parfum entête.

Le pétale a été lentement grignoté par l’insecte,

Puis, gavé, il s’envole goûter ailleurs la suite.

Il laisse dans les courbes géantes sa marque,

Un reste involontaire de table mal débarrassée.

~

Le couvert 2

Mirliton

Col de cygne, beurre d’escargot

( air affable)

Tout à son habitude d’explorer le rivage.

L’oiseau aime surtout la lumière des couleurs 

& à paraitre soyeux sur un lac vert opaque.

~

L’immaculé navire accoste dans un nuage.

Une coque de gâteau, une crème en traineau,

Un son de crapaud sur un air de trompette,

Maladroit à la marche, il s’ empêtre à l’envol .

~

Mais le cygne flotte. Garde sa ligne de flottaison.

& dérive d’un lent mouvement de tête, 

Parodiant l’essence en suspend de la danse.

~

Au bout de sa piste luisante ,

Le dos rond, l’œil en lanterne, 

L’insensible mouvement de mollusque

S’offre au regard du plumeau.

~

Pierre /ciseaux, coquille à bec,

Chacun arme à sa manière,

Son corps au désir du beau.
Mirliton

Noir d’écrin

Tu sais, la nuit ouvre la boite à lumière
& projette, en grains blancs sur noir
Son cinéma depuis l’unique fenêtre active.

20170221-114617 PM.jpg

Derrière ton remue ménage de pensées solitaires
Quelquefois résonne un éclat de vaisselle tardive
Ou encore, sans fin, l’air agite une radio plaintive.

20170221-114826 PM.jpg

Faudrait penser à te coucher, le nez dans l’oreiller,
Quitter l’écran fragile du poulailler, Cocotte.
Déshabiller le volatile, noir de plumes, blanches de guiboles.

20170221-115007 PM.jpg

Dans la chambre t’attend ton livre retourné,
La page cornée cherche encore à continuer l’histoire.
Faudrait te coucher sur le coté, t’allonger & poursuivre.

Mirliton

Caractères imaginaires

Caractères imaginaires

Ri , elle,voilée comme au parloir confesse:
Dessous dentelles et dessus bleu tourments.
L’habitant clandestin au grillage s’incline,
Elle cherche le mot doux qu’en douce on lui glisse
Rentre enfin en découdre dans une danse lascive,
se laisse porter, dévoile & coule dans l’interstice.

20170215-042617 PM.jpg

Phi, nez au vent, la trotteuse solitaire,
Visage bruni par le feu des embruns,
Conquérante d’aventures & d’idylles de gamines
Éblouies d’être prêtes à frôler Robinson,
Qu’elles goutent la sueur poisson de l’évadé des brises
& donnent en gage leur douce saveur de fille.

20170215-042802 PM.jpg

Lou, renfrognée, l’évasive,
Refusant toute approche, soupçonnant une malice,
Effrayée, calfeutrée sous la robe, serrant les cuisses,
Se voulant intraitable à en devenir grise,
Faute de mieux, rêvassant, suçotant goulument son crayon
& en croisant les jambes, est prise d’un tremblement.

20170215-042929 PM.jpg

Mirliton