Fil conducteur

Une chorale de fuseaux

Active un fil d’épeire

Pour orner une culotte

D’un piège en mailles fines.

 

Tout en haut des guiboles,

Une dentelle clandestine,

souligne la chair & tendre

Rose & brode des délices.

 

Mirliton

Publicités

Médor, Orlando

Bébé dort…

La nacelle ne le berce plus,

Il dort hors du landau.

~

La capote hésite à s’articuler,

Elle glisse sans point de suspension.

Les roues disparues dans l’érosion

& le guidon qui rouille à l’abandon,

Peut être au fond d’un corridor?

Encore!

~

Mirliton

Associer du regard

L’une était d’un monde sous marin débardant de glaçures.

Quand tout sera bien sec’

le saulnier raclera la fine fleur de sel.

& attendant le temps d’une autre marée,

il brise quelques grains;

Du poivre pour l’autre coté.

L’autre, plus sourde, se peuplait des brisures de vagues,

De brins d’algues et petits cailloux.

~

Mirliton

photos 1 & 3 j’y beaujean

Éclats

L’éclat inactinique des vénus immobiles

Le coup d’œil appuyé s’est figé en cliché

Comme un regret à dérober en silence.

~

En échange, restait dans l’air environnant

Un parfum irrésistible de demoiselle.

~

Les visages s’estompaient fuyant les lampadaires

Le soir déjà rendait synonyme ombre et solitaire.

~

Souvent, enfant, j’aimais croire en un simple miroir

& le voir s’animer d’une histoire; histoire d’y croire.

~

Mirliton

Le voyage immobile de 徐儀

à Chu Yi , Xu Yi, 徐儀


À la côte découpée, aux chemins d’un vert sec bruissant,

Elle préférait la fuite muette des nuages ;

Le paysage du temps s’arrangeant en spectacle.

~

Ou encore la ligne répétitive des vagues

Avec son roulis de galets sans cesse en mouvement .

~

Ces deux musiques la remplissaient d’une joyeuse mélancolie.

Rêveuse, elle se sentait immobile en voyage.

~

Mirliton