Lettrines

En pâmoison.

Publicités

Éclats

L’éclat inactinique des vénus immobiles

Le coup d’œil appuyé s’est figé en cliché

Comme un regret à dérober en silence.

~

En échange, restait dans l’air environnant

Un parfum irrésistible de demoiselle.

~

Les visages s’estompaient fuyant les lampadaires

Le soir déjà rendait synonyme ombre et solitaire.

~

Souvent, enfant, j’aimais croire en un simple miroir

& le voir s’animer d’une histoire; histoire d’y croire.

~

Mirliton

Le voyage immobile de 徐儀

à Chu Yi , Xu Yi, 徐儀


À la côte découpée, aux chemins d’un vert sec bruissant,

Elle préférait la fuite muette des nuages ;

Le paysage du temps s’arrangeant en spectacle.

~

Ou encore la ligne répétitive des vagues

Avec son roulis de galets sans cesse en mouvement .

~

Ces deux musiques la remplissaient d’une joyeuse mélancolie.

Rêveuse, elle se sentait immobile en voyage.

~

Mirliton

Couvert

Le couvert 1

Un bouton de rejets de ronces et de branches.

À peine un monticule de brindilles sèches,

Rassemblées en attente, prêtes à bruler.

Dedans, des nids où sommeillent des mulots

Et la nuit, fugitifs, ils en sortent furtifs.

~


La fleur tendre est fraiche et son parfum entête.

Le pétale a été lentement grignoté par l’insecte,

Puis, gavé, il s’envole goûter ailleurs la suite.

Il laisse dans les courbes géantes sa marque,

Un reste involontaire de table mal débarrassée.

~

Le couvert 2

Mirliton

Col de cygne, beurre d’escargot

( air affable)

Tout à son habitude d’explorer le rivage.

L’oiseau aime surtout la lumière des couleurs 

& à paraitre soyeux sur un lac vert opaque.

~

L’immaculé navire accoste dans un nuage.

Une coque de gâteau, une crème en traineau,

Un son de crapaud sur un air de trompette,

Maladroit à la marche, il s’ empêtre à l’envol .

~

Mais le cygne flotte. Garde sa ligne de flottaison.

& dérive d’un lent mouvement de tête, 

Parodiant l’essence en suspend de la danse.

~

Au bout de sa piste luisante ,

Le dos rond, l’œil en lanterne, 

L’insensible mouvement de mollusque

S’offre au regard du plumeau.

~

Pierre /ciseaux, coquille à bec,

Chacun arme à sa manière,

Son corps au désir du beau.
Mirliton