Galipettes

20130429-082220 AM.jpg

Maurice Denis en photographe Nabis,
Sur la plage de Perros-Guirec(?)
Conserve la scène pour un tableau.

La simplicité du geste, le rire des filles,
La plage du sable des galipettes
Le roulement des vagues qui lave les empreintes,
& oublie les soucis.

L’écoute

20130425-112507 AM.jpg

La clairière au passage, en attente,
Chacun écoute, inquiet, dans le silence,
Le mouvement de la moindre branche,
Un crissement de gravier,
La source seule dans son flot,
& quand rien ne vient confirmer un soupçon,
Les gestes peuvent continuer
& les oiseaux reprendre.

Souris grisées

20130421-012001 AM.jpg

Le maquilleur des savoyards,
En gris, redonne aux mines des couleurs.

Les ramoneurs aiment toujours quand leurs souris sont grises,
& prêtes à danser les claquettes,
À résonner au zinc des toits.

Dès que la lune sera mise,
Ils allumeront leurs silhouettes,
Se découpant en rangée à la ligne de flottaison,
& se plairont à mêler à l’intrigue, l’équilibre
Jusqu’à cette limite où les chattes deviennent ivres.

Marcel m’harcèle

20130412-052740 PM.jpg

Les frères z’énnemis se désaltèrent,
& déblatèrent derrière les verres,
L’absinthe coulent dans les mots
À force de mêler les grains de sel
Y’se mettent à dos l’alentour.

De grands mots arrivent les gros,
Là, on s’alarme, eux, ils s’arment,
Se braquent & débloquent d’la gâchette,
Se roulent dans la farine,
Hurlent à l’audace! À la rescousse!
Pissent même à la raie des copines.
Car ça s’arrose les chopines!
Pour finir, bras de dessus bras dessous,
Le temps du retour, le rire aux larmes.

Coin de regards

20130405-065942 PM.jpg

Lorsqu’il ne reste plus que les pupilles
Pour se souvenir des regards échangés,
Les poupées oubliées ont encore une histoire.
L’une fait la timide
Quand l’autre du coin de l’œil
Voudrait bien l’aborder.
Viendra bien le moment où les yeux dans les yeux,
Ils ne feront plus qu’un.

Tanguer à Venise

La lagune immobile où passe l’embarcation,
Frétillante d’amour, fait bouger les maquereaux,
& la voix éraillée d’un pizzaiolo (défroqué)
Qui rythme à la barre les clapots.

Quand au meilleur passage,
le doux chant,en ut, des poissons, s’élève du caisson
Ça plonge le marin saumâtre dans le soupçon?

Vol de Jack , paroles du Mirliton

20130401-101817 AM.jpg