Faire la tête , mines de plomb

Le temps ne changeait pas le lien
À son cou pendait un médaillon,
Trop grand pour un bijou,
Un talisman alors ?
dedans, se dévoile la mèche,
une boucle fine d’enfant.
🌗🌓
Mirliton
🌓🌗
Et tout ça la prenait si fort,
lui venait comme un vent d’avant,
un souffle resté de l’enfance.

On ne tue pas la beauté.
On se souvient, c’est tout.
⚪️
caroline D.
🌑

La petite étonnée


La petite étonnée

n’en revient pas de tout

-de l’épaisseur de l’air-d’un bruit dans l’atmosphère -un coup sec de tonnerre ?-de la pluie tout autour-d’éclairer le velours- de lire des feuilles du chou- du sentier de guerre des fourmis – du hibou qu’est fou – d’un charmant Tourlourou

& sous un arbre rêve qu’elle est peut être sans cesse endormie en princesse.
⚪️
Mirliton
🌑
Et dire que tout ce temps
j’y tournaillais mon bois de rose, dit-elle
à chercher son visage par-dessus mon épaule
et dire que tout ce temps
il se trouvait tout près
mon Pinocchio d’amour
tendre malgré l’embrasement
son parfum de fleur équivoque
entier dans la périphérie
des instants à aimer…
🍁
🌓caroline D.🌗
🌪


Faire des remarques! (2)

Par exemple

« Le dessin est un jeu de patinage sur la page.

Le pinceau doit conserver une certaine grâce !

La figure donne un but au spectateur

Elle doit être générique , allusive , pas forcément jolie.

Sans doute la profusion des traits concentre le regard

& oblige à démêler l’image.

Chacun forme son image,

(une lecture possible)

aime s’y retrouver,

& peut aimer aussi le jeu de la complexité.

Quelques traits suffisent à installer le corps dans le paysage.

( revoir Krazy Kat!)

L’attitude rejoint une réalité connue, simple

mais surtout pas une pose artistique.

Les visages sont plus facilement critiqués

Sans doute cette habitude du regard à dévisager,

à porter une attention à l’expression, aux mimiques

. Instaurer un climat de proximité, de présence…

Utiliser la couleur pour accentuer la perspective

& permettre une simplification de la compréhension,

mais ne pas hésiter à surcharger quelques zones colorées de nuances pour briser l’aplat , pour ne pas paraître trop systématique.

Que faire du verso?

( voir carte à jouer!)

Que dire de plus? »

Mirliton

🕶🕶🕶🕶

°} aplat ou double marque
sur l’image naissante
le rapprochement
comme un sens donné
le trait
qui aime
… {°
caroline D.

À Urs Graf

à Urs Graf

⚪️
De la vigne couvre la page
Timide, tu t’accroches à ton âge.
Araignée, d’un fil
tu dessines une bouille bleue d’encre de stylo,
ta bille roule fine sur un papier lisse.
les traces passent au bord de l’eau,
un lointain bateau s’efface.
⚪️
« miRliton »
🎴
penchée en vague de
gravure
d’iris et de bois doux
elle met au monde un rêve
une rivière leste
aux berges d’argile tendre
son ventre est plein d’oiseaux
le temps a fait son nid.
🎹
caroline D.
💎

L’émouvante

L’émouvante
⚪️
Qu’a-t-elle dans son allure qui me rapproche d’elle ?
l’élégance ou l’habitude du geste,
l’hésitation de l’équilibre,
le balancement
Longtemps chaque mouvement s’applique avec économie
à construire une démarche.
L’insensible démarche des courbes.
🌑
Mirliton
⚪️
Et ce lien qui unit
puisqu’il en va du monde
dans la constance de l’inconstance
et le mouvement dans la durée.
Peut-être n’en tient-il
qu’à ces courbes tracées,
ces attentions portées,
cette beauté qu’on touche
pour mieux recommencer.
💎
⚪️caro.line D.🌑

L’effacée

L’effacée

Elle se détache de l’ombre de la salle,
nue comme un ver luisant.

Mon souvenir s’enveloppe d’elle,
son parfum me reste longtemps.

Elle se drape de noir sous la cendre,
auréoles pointées en avant.

Lente ,elle traverse sa toile
la veuve, ce soir m’attend.

[mirliton]
🦚
C’est qu’elle fait fi de la bêtise
collant son âme à celle du vent
environnée par ce qu’elle sait
être l’écho de ce qu’elle sent

⚪️
C’est de la vie dont elle se vêt
et s’approche sans peur
que par la grâce se dévoile
le bleu des femmes hirondelles.
🦚
]caRoline D.
[

L’interligne

L’interligne

Une bande pointillée,
du sable et des cailloux,
sépare la terre de l’eau.
*
*
Sur cet interligne s’installe
une société de corps joueurs
dévoilant les limites du dénudé,
des enfants limicoles pataugeurs,
un sable qui dégorge & s’enfonce.
*
*
l’écume lèche les pieds des marmots
& l’escalade des rochers amène
jusqu’au moindre trou d’eau
où s’agitent berniques & bigorneaux.
*
🚣🏽‍♀️Mirliton🚣🏼
*
Il ne se passe d’instant
sans que la vie dessine
un instant sur le jeu
dans l’éclat des grands sables

*
Il ne se passe de vie
sans que les corps chahutent
d’entre les grains de mer
et l’or des profondeurs

*
De quoi se mélanger
aux grandeurs illisibles
et sourire devant
les horizons béants.
**
caroline D.
**

💎

pattes de mouche

Simple
Cape & décidé
Triste?
🌑 carnet de crayonnage 🌑

Personnages en quête d’auteurs

j’y bEaujEan
2020
💎
Le rêveur
le décidé
et l’indécis.
Mercredi mélancolie.
Joueur de flûte endormi.
Sans rien qui n’y fasse mieux
qu’un grand sourire aux lèvres.
Ne reste plus après
qu’à mélanger les âmes.
Pour qu’un chemin se trace.
De coeur et de peau d’âne.

⚪️caroline D.⚪️

Mignardise

Mignardise
*
L’ombre cache
Diane qui baigne
à deux pas du bassin.
Elle peigne en essaim
de longs cheveux fils fins
& défaisant sa tresse,
les bouclettes s’emmêlent,
& viennent s’abandonner,
balançant à tout va.
*
Mirliton
*

De quoi y voir l’amour
par le geste conquis
et le rose savant
près du noir béant.
Et de quoi voir le jour
qui s’approche doucement
en jouant de ses doigts
dans un panier de soie.

💎
* caRoline D. *

Spirale


Spirale

Mine légère
D’incertains entrelacs
S’échinent à retrouver l’accord
entre des courbes vives & fragiles
& de simples poses trouvées là.


⚪️
Papier crayon j’ybeaujean
🍥
La beauté qui s’immisce
parce qu’elle sait le faire.
Des lignes à attraper
et des dames de mer.
De tous les papiers d’âme,
surgit de quoi rêver.

🍥
Caroline D.

Conte à dormir debout 4

Conte à dormir debout 4
🤸‍♀️
Les croisés des chemins
possible de rencontrer
trop peur d’être mis à jour
Les endimanchés du col
Marche pressée
à l’air équilibriste
🤸🏿‍♂️
À deux doigts de tomber
Pourtant surpris du choc
mais zenfin se déroutent
Quatre fers en l’air
jupe froissée de trousse
Pas trop grave
rien vu lunettes cassées
🤸🏿
#mirliton

🍥
Près du jaune en glissade
un coup de maladresse;
juste après sa tirade
le bleu s’en va tristesse.
§
Tout ça sent la bêtise
et personne ne dit rien
ni l’homme ni le chien
pas même l’oiseau de grand chemin.
Fussent-ils moins avares
et un peu plus bavards
on verrait p’t’être le fond
de cette cannette de lard.

🤸🏼cArOliNe D.🤸🏿‍♂️

Nid

🦚
Papier crayon j’ybeaujean


Blanche aime la neige
La nuit,à la fraiche,
Elle se déhanche,
demande l’attente
Qu’on l’aime,
la suit des yeux
« -Pareille à l’hibou?»
Oui! Elle fait l’étonnée
sur sa branche.

🦚

Mirliton

🌑⚪️

Elle y croit sans y croire
et nul besoin n’est-ce pas
que d’y être dans l’aube
ou dans la nuit, s’il s’en crée une,
s’il en vient une ‘travers le jour,
étendue sans faux-semblant,
dans l’errance du monde.

🔘
…. Caroline D.

Z’où la zazou?

La Zazou dépliée
Comme une bille
Miroitait.
🦚
Resplendis dis donc !
Quitte ton siège
Va danser.
🦚
Fais nous ta mine
Tortille
Fleur de parquet.
🦚
mirliton
*
je l’avais vue hier
entre mine et fusain
la femme qui de dos
reprenait le chemin
*
quand j’ai voulu la suivre
mon corps s’en est allé
et mon coeur est resté
pris dans un entonnoir
*
ou était-il plutôt
pris dans un étau noir?
*
bref, ce matin la feuille
et la tendre vision
tirent mes yeux vers le lieu
où l’horizon s’étire
*
à chaque jour
les jours changent…
*
°[caroline D.]°

L’éclair urbain

L’éclair urbain
*
La passerelle aux pointillés d’éclairs
Transforme la nuit en guirlande électrique,

*
Quand tu t’balades en suivant ces guides,
Ton ombre tourne, danse;ils t’illuminent.
*
« Mirliton! »
*
🌓
L’échappée claire

Des avenues sans sens
où flamboie l’azur
même à bleu de béton

De verts d’eau
en silence d’envers
pour autant d’ombre à dire

« Caroline D. »
*

L’incommuniqué

*

L’incommuniqué
*
Un vieil if
Toujours indécis
Redoutant l’approche de la scie
Si semblable à l’adolescent
N’osa
*


Aimer toujours
Un instant perdu,
suspendu aux pupilles dilatées,
à de si délicats sémaphores
s’enivre.
*
La belle à l’Iris
à l’intérieur pétille.
Décide de ne pas entendre,
Retenue d’être tendre
l’ignore.
*
🌬💨mirliton
*
Le visible

À l’arrière, une colline
plantée dans la mer

Par elle, foetus
et son regard déjà
Le rêve qui existe
avant même de naître

Toujours celui du coeur
Par télégraphe ou pas
Au vent des seules aurores
du ciel des sans-oublis

🌬💨Caroline D.
Dessins j’y bEaujEan 2020

la,la,la(nocturne)

la,la,la(nocturne)
⚪️
La lune doit rebondir sur la dune
pour que le sable frise en vagues.
⚪️
La chaleur transpire encore du sol.
⚪️
La voie lactée traîne en banderole
un ciel épinglé dans la toile.
⚪️
🌗mirliton🌓
|\|

💎

Et mon coeur suit la vague.
Propice bris de mer.
Et mon âme de la terre
se déploie et s’emmène.
Jamais que ça à faire
suivant la chose humaine.
Quand cette chose éclaire
d’en être belle et tendre.
🦚
CaRoLiNe D.
🦚