L’appel

🌬Écho & Silhouette

~

le voyageur dessine son chemin dans le sable,

l’orteil s’inscrit dans l’histoire du paysage.

Trop heureux de briser le silence du désert,

il répond à l’ oiseau qui passe.

~

Parfois, elle aussi chemine

& se souvient des mots, les lisse.

L’écho, cet étrange vent de signes,

lui revient comme oiseau qui passe.

~

Mirliton

Au hasard des silhouettes

~

Je rechigne à la tâche,

P’têt bien d’fatigue lasse,

Du dégout des couleurs.

Bien fait pour la mêlasse!

~

T’as plus qu’à r’prendre la plume,

Tirer un trait dessus, un autre,

T’avancer dans l’ étendue du noir

& t’attirer vers la forme qui passe.

~

Tu sais que tu n’veux pas

Trop vite la reconnaitre

Laisser un leurre en bois

Être ton canard de chasse.

~

L’encre qui boit-sans-soif.

navigue, nage à la rame,

laisse des traces de pas,

Silhouette des hasards.

~

Mirliton

L’académie de billard

Choc mat feutré des boules sur la bande.

Le billard vert gazon ressort sous la rampe;

Un lointain souvenir d’un terrain haut sur pattes.

L’académie joue un sérieux de façade,

Décor de queues en panoplie, étagère de coupes,

Le bois sombre est vernis

& le cuir lustré aux accoudoirs des sièges.

 

Dans l’arrière salle de louches mauvais garçons,

En bande,se donnent des airs de connivence;

Pendant qu’elle, insouciante, s’amuse sur le tapis

À prévoir la mécanique des trajectoires.

 

Mirliton

Juste au corps

Juste au corps

~

Décor,

L’aconit tue loup,

Un tapis de montagne

Un désordre de capuchons,

Gueule de loup en campagne

Griffes dans les broussailles.

~

Juste,

La petite accroupie

À l’abri tremble et larmes

& reste cachée longtemps

Jusqu’au débordement.

Elle s’est tapie souris.

~

Encore & graphes,

Juste au corps

Mal aux pieds?

Perdue, tordue cheville

Le chemin forestier défoncé

Les bras en moulinet.

Mirliton

Champlevé (bal)

Que veux-tu?

~

Deux

une vision décalée,

Double, de l’épaisseur d’une vitre

Les frontières translucides de l’emprise

La succession d’empreintes.

~

Mille

Le temps dilaté,

L’oubli d’usages empiriques

Les mines contraintes grimacent

Courbées d’estime ou de suppliques.

~

Dix

Aigu et rond,

Disque d’acier impressionné

De graves sillons expriment

De vagues regrets pour l’arrogante bile.

~

Huit

Juste éclos

Répète en boucle, bouche en bec

Aveugle, l’affamé oisillon pleure

L’espoir d’être encore en lice.

~

Mirliton