Art involontaire 10 (Section Espaces &Tableaux)

Couloir

Le mur n’est qu’une peau

Pour en colmater les blessures

Nous devons délimiter une surface,

Un sparadrap au ton nouveau;

Faire oublier la ligne des fissures

& Faire apparaitre l’intention en plan.

~

Ou encore,

Ailleurs, la transparence de coupe

laisse des signes opaques en filigranes,

Une possibilité d’imaginer derrière l’image

le reste caché et la réalité dépoli d’un plan.

~

Mirliton

Publicités

Le virage du mordeur

mordeur

Suspendu aux pavés,

Mordeur glissant à l’arrivée. Après,

L’appareil bouleversé, l’accordéon soufflé

Dans la boite, inconsciente latente

L’image inquiète gélatine tremblait

Mordorée bientôt sur du papier mâché,

Vire au bois fumé.

Mirliton

Juste au corps

Juste au corps

~

Décor,

L’aconit tue loup,

Un tapis de montagne

Un désordre de capuchons,

Gueule de loup en campagne

Griffes dans les broussailles.

~

Juste,

La petite accroupie

À l’abri tremble et larmes

& reste cachée longtemps

Jusqu’au débordement.

Elle s’est tapie souris.

~

Encore & graphes,

Juste au corps

Mal aux pieds?

Perdue, tordue cheville

Le chemin forestier défoncé

Les bras en moulinet.

Mirliton

Prince dormant

~

Autour des lampes

Dansent et grillent, en transe,

Les fines mouches.

~

La nuit rend volubile sous une voute d’étoiles

& le jour trop réel, elle l’oublie en dormant.

~

~

~

La voilà repartie dans ses rêves

Poursuivant le jeu des idylles

Au secret des passages chimériques

Où tout est faux-semblant.

~

Un soupçon de prince dans l’air ambiant

& déjà palpite à ses lèvres comme un tremblement.

~

~

~

Un murmure: « impossible !», un serment,

Armant une larme, humide,

Elle s’étire en remuant.

~

Mirliton

~

Champlevé (bal)

Que veux-tu?

~

Deux

une vision décalée,

Double, de l’épaisseur d’une vitre

Les frontières translucides de l’emprise

La succession d’empreintes.

~

Mille

Le temps dilaté,

L’oubli d’usages empiriques

Les mines contraintes grimacent

Courbées d’estime ou de suppliques.

~

Dix

Aigu et rond,

Disque d’acier impressionné

De graves sillons expriment

De vagues regrets pour l’arrogante bile.

~

Huit

Juste éclos

Répète en boucle, bouche en bec

Aveugle, l’affamé oisillon pleure

L’espoir d’être encore en lice.

~

Mirliton

Éclats

L’éclat inactinique des vénus immobiles

Le coup d’œil appuyé s’est figé en cliché

Comme un regret à dérober en silence.

~

En échange, restait dans l’air environnant

Un parfum irrésistible de demoiselle.

~

Les visages s’estompaient fuyant les lampadaires

Le soir déjà rendait synonyme ombre et solitaire.

~

Souvent, enfant, j’aimais croire en un simple miroir

& le voir s’animer d’une histoire; histoire d’y croire.

~

Mirliton