Plume

Fille verte

Toute en métal fondu

Se riant des

Éclats de laque.

La pose vive

& légère sous la fonte:

Une plume

prête à voler.

Publicités

Statue de l’effrontée

~
J’te voyant bien tout en malice,
K’a venu glissou sa menotte
Jusqu’au fond d’sa culotte
Même qu’ j’y ai dit ma p’tite mie:
« Minou, j’y dit l’mot très doux,
Vient’ en ici chippie su’lit
Que j’te délice, que j’te délace. »
Mignotte te v’là lasse, Élise,
T’auras pu k’à t’y laisser fondre,
Katie, yeux roulants su’l’dessud’lit,
Alanguie la lippe à l’eau
& K’à l’ailloli enfin l’élue dort.
Elle est en or, mon adore.
~
Mirliton 

Guetteurs

À la pêche, elle s’déhanche,

pointe la flèche, cligne de l’œil

& enfonce l’hameçon en fin fond des cœurs.

~

Son regard aiguisé & son doux teint de pêche

Les tirent du sommeil. En haleine, ils aboient

Déjà pieds & poings liés à leur belle Hélène.

~

Là, où elle tient lieu de loup, dans l’ombre du sous-bois,

aux aguets, elle joue & toi, tu suis l’appât,

Sauras-tu toujours la garder bien éloignée de toi?

~

Mirliton

Noir Vénus


Sortie de douche, détendue

L’éclat sombre de sa peau

Encore toute imprégnée de pluie,

apparaît luisante, lisse, vernie.


Surprise qu’un courant d’air

couvre ses bras d’un grain de nuit.

Elle se frotte avec énergie,

Se réchauffe du moelleux d’une serviette en coton..


& quand sa fourrure douce sèche,

s’enroule dans de petits roulis,

Elle ouvre les doigts en peigne

 les lisse, les aplatit.

Mirliton

Jolie Jumper

& la femme hippogénique , à l’amour
Clandestin, pataphysique infante,
Élut, contre l’unique,l’inutile morale,
un mince équilibriste à la mine fragile.

20170319-025112 PM.jpg

L’écuyère rêveuse s’amourachait en selle.
Le cheval, petit galop, elle sursaute un peu trop
& un trouble l’envahit au rythme des rebonds
Entrant en résonance à sa croupe cavalière.

20170319-025214 PM.jpg

Le mince fait la piste sur une main,la roue.
Elle, encore, s’illusionne pour son fil de ferriste.
Timide, elle espère dés son retour par terre,
l’échange d’un regard & peut être en coulisse.

Mirliton

Ne m’appelez plus mon petit lapin!

Le Moqueur:

Car aujourd’hui, je suis super rabbit,

Ma nature atomique fait de moi un géant,

Mon regard est d’acier, de feu est mon habit,

vous noterez zaussi qu’il me va comme un gant!

& ara :

Ce guerrier carotène, arrogant & bravache,

Quand il nous interpelle, il fait le fier à bras.

Il pense d’un regard, nous remettre à la place

& renverser l’image d’autres fameux rongeurs.

Cantatrice

20110826-023521.jpg
Bien entendu, l’étendue de sa voix couvrait le champ de son auditoire médusé.
Nous ne pouvions en placer une! La langue nous pendait, les pavillons vibraient.
Si bien que la soirée achevée, nous étions sur les rotules
& peu sûr, de nous en être si bien sortis.
L’oreille est ainsi, elle reclame son son.
( comme les siphons)