Contrejour

Contrejour

Enfin, au creux d’un coussin.
Elle se prélasse
Blottie
Dans l’arrondi du rotin.

Une lumière crue
La découpe
&
Dessine autour d’elle
un décor
Baignant dans l’espace.
…………..
Mirliton
…………..
Peinture sur bois 60/80- j’y beaujean-2020
…………
C’est d’y flotter, dit-elle.
D’y flotter comme la branche.
Dans autant d’air.
De vin de miel et de rose.
……….
Caroline D.
…………..

Bitume

Bitume
🌑
Quand la nuit se lève doucement
arrosée d’un filet de crachin,
s’illumine un miroir de bitume.
Pas de bruit au tournant,
le rond point est déjà sur ses marques
& les lumières filantes rebondissent sur l’asphalte
où le bleu donne aux noirs un semblant de couleurs.
🌑
Mirliton
🌑
Bouquet de lune
Si j’avais su que vous passiez par là
à cette heure du soir où la lumière chante
Si j’avais su que vous passiez par là
j’aurais fait un bouquet avec des fleurs de lune
et vous l’auriez trouvé serti dans le bitume
un bouquet de lune sur la fin du jour
comme on fait à l’ami un… bonjour !

🌑
caroline D.
🌑
⚪️

L’indécise mélancolie

Peut être ?
⚪️
Peut-être est-ce l’odeur de l’hiver
le coup des aubes que je sens là
et qu’à l’idée du gel, dit-elle
je sourcille déjà
🌑
Mon coeur et mes prunelles
s’accordent pour sombrer
dans mes ravins d’automne
🌑
Mais l’horizon fera bouquet
je sais
de fleurs-de-froid immaculées
et ma mélancolie de terre
se fera grand courant de fond
tout blanc d’autant d’éclats
vague et farouche d’alentour
j’aurai de quoi danser les jours
et réchauffer les nuits



⚪️caroline D⚪️

Loup y es tu?

« loup y es tu? »
⚪️
À l’orée de la forêt
Y’a tout l’temps un loup,
Dès le moindre arbre caché
Y’a une entourloupe!
Qui trick, qui crac la chaumière
V’là la petite aux abois.
Pas l’temps dire ouf!
L’innocente interloque.
⚪️

Pourtant, les chaperons,
C’est gourmand,c’est charmant
Quand ils mordent à l’hameçon,
Çà s’dit:
« Voyons voir où qu’y
Vivent & piquent les colégram,
l’univers où se trame
le plus drôle de la fable.»
⚪️
Sans compter que ça m’a
un arrière goût de drame,
Dans le noir de la nuit,
la chair est faible, hélas!
⚪️
Mirliton
🐺
Lou, Lou, que fais-tu?
🌔

Qui se cache derrière Lou
quand Lou ne cherche rien
ni soir ni ciel ni gare au loup
ni trace de vaurien…
⚪️
Apportez-moi de quoi
faire briller mes diamants
je vous donnerai de quoi
y arroser le temps

⚪️
Au fond, l’effroi vous traque
jusqu’à la sépulture
les vieux matins patraques
la tête dans vos murs
⚪️
N’y voyez pas le pire
le plaisir est sans roi
cueillez-y mon sourire
multiplié par trois

⚪️
… et petit chat retrousse
bain d’orée, bain de mousse.
⚪️
🐺caroline D.🐺

L’ondulée



L’ondulée

Pas bien commode de faire la belle
en soie sauvage & tweed.
Faut faire
Une démarche chaloupée en ligne,
la jupe volante au roulis langoustine.
🍏
Avec çà, un p’tit air alangui,
non,une moue,
Yeux fermés, bouche de spleen
& le reste naviguant à l’estime.
🍎
Mirliton
🍏

L’atterrage

Souli, Souli,
t’arrives d’où, dis-moi?


Ta façon d’être belle
Ta manière d’être bleue
De tendre chaque pore
Tout en fermant les yeux
Tu dégaines de la hanche


Dans ton rêve de mer
Serait-ce ton voilier
Là-bas au pont de rose?


Souli, Souli,
Tu t’en vas où, dis-moi?

🍏
caroline D.
🕳

L’assise

Peinture / bois . 80/120cm .
J’y beaujean . Août 2020
💎
« Je sais l’épuisement
la brisure du vent
la mue des corps vivants
et l’attente qui lie

La poussée se fait longue
mais le ciel reste ouvert
de souffle en force étroite
l’horizon se déploie

Quand les larmes et la mer
sérénadent les corps
la noyade n’est jamais
celle de ta beauté «
🌊
💎 caroline D.💎

L’interligne

L’interligne

Une bande pointillée,
du sable et des cailloux,
sépare la terre de l’eau.
*
*
Sur cet interligne s’installe
une société de corps joueurs
dévoilant les limites du dénudé,
des enfants limicoles pataugeurs,
un sable qui dégorge & s’enfonce.
*
*
l’écume lèche les pieds des marmots
& l’escalade des rochers amène
jusqu’au moindre trou d’eau
où s’agitent berniques & bigorneaux.
*
🚣🏽‍♀️Mirliton🚣🏼
*
Il ne se passe d’instant
sans que la vie dessine
un instant sur le jeu
dans l’éclat des grands sables

*
Il ne se passe de vie
sans que les corps chahutent
d’entre les grains de mer
et l’or des profondeurs

*
De quoi se mélanger
aux grandeurs illisibles
et sourire devant
les horizons béants.
**
caroline D.
**

💎

Mignardise

Mignardise
*
L’ombre cache
Diane qui baigne
à deux pas du bassin.
Elle peigne en essaim
de longs cheveux fils fins
& défaisant sa tresse,
les bouclettes s’emmêlent,
& viennent s’abandonner,
balançant à tout va.
*
Mirliton
*

De quoi y voir l’amour
par le geste conquis
et le rose savant
près du noir béant.
Et de quoi voir le jour
qui s’approche doucement
en jouant de ses doigts
dans un panier de soie.

💎
* caRoline D. *

L’oiseau de nuit

Oiseau de nuit
🌓🌗
Alors le ciel s’assombrit,
& l’artifice de la lumière s’alluma.
la traineuse de nuit s’ennuie
son verre demi rempli
la paille mesure du temps.
🌖🌑🌔
Mirliton
🌕
Alors qu’elle prenne son temps,
la traîneuse de nuit.
Pour qu’on l’y voie encore, et longtemps,
traîner son âme belle sous un couvert d’étoiles.
Et ses heures tranquilles
à regarder vivre le monde.
🌑caroline D.🌖

Profil ( la perspective des sombres )

La perspective des sombres

Peut être une possible modulation de teintes sombres

considérée comme une mise en perspective.
Non pas l’illusion d’un clair obscur

mettant en volume un corps ou un visage
mais une profondeur de champ,

une graduation ressentie comme espace.
🧶
Peinture sur bois. 80/120 . J’y b.

⚪️
À ses yeux
⚪️
Le mouvement déjà y sait.
Le sombre parle comme il entre
et la beauté s’y cale encore,
soudée au précis du visage.
⚪️
C’est le moment exact
où la profondeur se fait chair.
🧶
caroline D.

mines de Gamines

mince de Gamines
*
La brebis belle dans son habit neuf
Étendue de serviette
S’adore emmaillotée.
*
*
Cheminent par deux
Les voisines complicité
…Ben oui, j’vais rentrer!
*
*
*
Vénus déguisée
Pommade de lézard
La fête peut commencer.
*
Mirliton🌬💨🌊
*
**

Oh! La fête, la fête!
On ira, dis?
On y danserait à moins, tu sais.
Alors la main au tourniquet,
qu’on m’emmène y aimer.
Et je serai au ciel, miel autant que miel.
Et en danse d’été, démasquée et nu-pieds,
j’en ferai ma moutarde.
Alors, ne tardons pas.
Le taupe et le vert sont complices.
On le savait déjà.
Complices.
Au moins autant que l’écrevisse
et sa tendre mélisse.
*
🤸‍♂️caroLine D.🤸🏿
*
*

Recroquevillée

Recroquevillée
*
Au fond
Assiégée
Quand rien existe autour
Retrouve tes pensées.
*
Alentour
Impossible
Quand tu y risques un pied
L’univers bascule.
*
🌑Mirliton🌑
*
Elle sent comme une résonance.
Le lilas, le noir et le bleu
ou bien la chèvre et le caïeu?
Ou est-ce dans ce corps affalé
sur une chaise de bois masqué
dessous le céleste sanguin?
Bien sûr qu’elle y sent
sa tête en océan. 🍘Caroline D.🍘

Conte à dormir debout 3

La légende
*
Conte à dormir debout

Nue, comme une coccinelle
qui hésite à voler
Alors que tout autour des crocs
traînent à crier
Avant que l’aventure en vienne
À t’éparpiller
Ou te tire du sommeil à rêver.
Va, t’enfuit, disparait
Cherche où se cache discret
Sous la belle image bariolée
Le coin d’la tête au rocher.
*
🦚fable mirliton🦚
Peinture / bois 100/80 j’yb 2020
*


*

….et d’où venait la muse
dis-moi j’ai oublié
l’image bariolée
m’aspire le coeur avec

et debout dans l’aurore
où le matin se rose
si verte qu’elle était
éveillée de grandeur

elle s’entoura de temps

de tant

merci l’ami d’un vent
de ce beau
en dépose



°[caroline D.]°

Kémé Birama

Peinture / bois. J’ybEaujEan 2020
*
Kémé Birama

Lorsque gorgée du temps
La terre sombre en mélancolie

De l’épopée nous reste
Le grain sourd de la nuit
& La chaleur qui hante
& sa voix en roulis.

!mirliton!
*
Écoutez
https://youtu.be/O3VSg04i18g
Épopée Bambara
Chanteuse / Djalimuso
Nantenedi Kamissoko
*

Par des roses d’iris
pénètre une musique.
Orage bleu en permalien,
elle sait bien que le monde change.

Devant l’écart des lèvres
et le doux des épaules,
elle en appelle à l’aube
pour y goûter le temps
et la grandeur du monde.


°cArOlInE D.°
.