La perspective des regards

Publicités

Crayon 4B


Crayon 4B~

Bois mâchouillé, la mine tendre mouillée. 

En suspend… un temps d’hésitation,

Lance ta pointe en équilibre su’ l’ papier 

Glacé, tu glisses des courbes, 

Tu te figures un style,

Éclaboussant ton patinage de mines.

~

Mirliton

Flottement


La rapidité d’interrogation d’un dessin

rejoint l’envie de restituer un souvenir.

La mémoire des formes n’est pas figée en images

mais lentement en mouvement comme

cette inconnue qui se retourne

et que l’on reconnait.

Le dessin mieux que l’instantané reconnait ce flottement. 

~

j’Y

En nage

~

En nage,

La piscine quadrillée de couloirs parallèles,

Chacun dans sa ligne avance en solitaire.

Elle, s’épuise d’un va & vient sans fond

& ne s’entend plus frapper l’eau en éclats.

Par moments elle se pose au bord du bassin

Et écoute résonner les cris, les rires de gamins

Qui font d’une pataugeoire un bien autre usage.

~

Mirliton

Ashanti

Kumasi

~

Quand les belles

Traversent dans Kumasi, Kejetia, le marché ,

Leurs pagnes vibrent aux couleurs du soleil

& fières d’être Ashanties, elles redressent la tête.

Des enfants les suivent aux détours des étals,

Ils rigolent & leurs tendent de petits sacs

En réclamant un sou, juste un petit sou le sac.

~

Mirliton

 

Portraits probables


Au contraire d’Alberti,

pour qui le portrait doit « rendre les absents présents »,

Un visage imaginaire anticipe une présence.

Demain il trouvera peut être sa vraisemblance

Aujourd’hui trop tremblant pour être ressemblant,

Il n’est encore qu’ hypothétique  » ressemblable « .

L’idéal de la figure se superpose aux approximations.

À l’ovale, l’arrondi impose une douceur

habillé d’un rien , coiffé d’un volume de traits,

L’imprécis devient un mouvement,

Le naturel de l’attitude rend possible l’apparition.

 Mirliton (fait des réflexions!)

La cascade

 

La douche en cascade dévale son cou lisse.

Un bruit électrique d’eau frappe aux carreaux.

Des cascadeurs louches détalent en cuisine.

L’échine bouillante, fouettée d’aiguilles,

elle suffoque sous l’eau, (souffle l’otarie),

garde encore en bouche le goût de la mousse.

Sur la vitre, les gouttes de buée condensent,

s’agglutinent et dansent lentes en serpentes.

Elle sort en nage & glisse dans l’éponge du peignoir.

Mirliton

L’éclatante

20160830-115347 AM.jpg

Pas prête,
Elle aime quand le regard
Se pose sur elle, l’arrête en future Ève.
Elle si légère ou dévêtue, tendue,
Qui pose au miroir une requête.

Un sourire rose aux lèvres
Te laisse deviner l’écrin.

Exposée,
Maintenant la voila en tissu,
À l’ombre, l’arc des baleines
Gonfle la toile du parasol .
Dessous, à l’abri,
Blanche se confond d’aise

L’éclat de ses yeux,
Ses deux braises cernées de charbon.

Mirliton

20160830-115506 AM.jpg