L’éblouissement

L’éblouissement

~

Rose pâle, papier mâché,

En poussières d’étoiles,

L’œil au briquet solaire

Éclate en étincelles.

~

Des disques de Saturne

En anneaux me portent

& sur un pied je tremble

D’échapper au système.

~

Mirliton

Publicités

Juste au corps

Juste au corps

~

Décor,

L’aconit tue loup,

Un tapis de montagne

Un désordre de capuchons,

Gueule de loup en campagne

Griffes dans les broussailles.

~

Juste,

La petite accroupie

À l’abri tremble et larmes

& reste cachée longtemps

Jusqu’au débordement.

Elle s’est tapie souris.

~

Encore & graphes,

Juste au corps

Mal aux pieds?

Perdue, tordue cheville

Le chemin forestier défoncé

Les bras en moulinet.

Mirliton

Champlevé (bal)

Que veux-tu?

~

Deux

une vision décalée,

Double, de l’épaisseur d’une vitre

Les frontières translucides de l’emprise

La succession d’empreintes.

~

Mille

Le temps dilaté,

L’oubli d’usages empiriques

Les mines contraintes grimacent

Courbées d’estime ou de suppliques.

~

Dix

Aigu et rond,

Disque d’acier impressionné

De graves sillons expriment

De vagues regrets pour l’arrogante bile.

~

Huit

Juste éclos

Répète en boucle, bouche en bec

Aveugle, l’affamé oisillon pleure

L’espoir d’être encore en lice.

~

Mirliton

Crayon 4B


Crayon 4B~

Bois mâchouillé, la mine tendre mouillée. 

En suspend… un temps d’hésitation,

Lance ta pointe en équilibre su’ l’ papier 

Glacé, tu glisses des courbes, 

Tu te figures un style,

Éclaboussant ton patinage de mines.

~

Mirliton

Flottement


La rapidité d’interrogation d’un dessin

rejoint l’envie de restituer un souvenir.

La mémoire des formes n’est pas figée en images

mais lentement en mouvement comme

cette inconnue qui se retourne

et que l’on reconnait.

Le dessin mieux que l’instantané reconnait ce flottement. 

~

j’Y

En nage

~

En nage,

La piscine quadrillée de couloirs parallèles,

Chacun dans sa ligne avance en solitaire.

Elle, s’épuise d’un va & vient sans fond

& ne s’entend plus frapper l’eau en éclats.

Par moments elle se pose au bord du bassin

Et écoute résonner les cris, les rires de gamins

Qui font d’une pataugeoire un bien autre usage.

~

Mirliton

Ashanti

Kumasi

~

Quand les belles

Traversent dans Kumasi, Kejetia, le marché ,

Leurs pagnes vibrent aux couleurs du soleil

& fières d’être Ashanties, elles redressent la tête.

Des enfants les suivent aux détours des étals,

Ils rigolent & leurs tendent de petits sacs

En réclamant un sou, juste un petit sou le sac.

~

Mirliton