Dévisager

20111201-235818.jpg
Dans ces visages échangés, au coin du quartier,
Quelques traits dévisagés, le rouge du feu à l’arrêt,
Le passage, un temps confronté,
Les voitures te flash,
Ma remarque d’un regard croisé,
D’un sourire timide amorcé, étonné.
Vert, la voie s’ouvre, les croisés,
Tu restes à me marquer.

La Frontière

la frontière

 Lorsque l’envie  de pousser le quotidien nous vient:

il nous faut regarder du coté des frontières,

où tout serait permis,

où les pieds nus s’aèrent,

où l’on goûte sur la nappe

& alors, on suit l’aventure des  marées,

en rêvant,

le nez remplit d’embruns,

à ceux de l’autre rive.

Mfumte, être physionomiste


MFUMTE,

Une figure en bois se rappelle à ma mémoire,
déjà,rencontré d’autres ayant
cet air de famille,
je la nomme Mfumte
& lui redonne sa société,
y attache aussi un paysage;

les rives de la Donga ,
une frontière, une pierre entre le Nigeria et le Cameroun
ou les mots d’une langue: Mbir ; Watong ; Rö.

leurs voisins Mambila, Boki, Kaka de l’autre rive, proches même dans la coutume ,
dans la manière de tailler d’autres figures, mais souhaitant pourtant marquer la différence.

Le voyage d’une rive à l’autre.

Lire Viviane Baeke!

20110728-013221.jpg

Flâneuse

personnage au petit chien
En traversant le parc,
je peux oublier la présence des enfants qui jouent sur un coin d’herbe,
le minuscule chien noir qui gambade,
les bronzeurs qui surveillent les progrès du soleil ,exposant savamment les limites de leur indécence ,
&oublier l’arroseur automatique qui inonde la route
et qui tourne pour m’atteindre & m’empêche de rester dans mes pensées.