Superposer?

Pour une ménagerie d’images du Désert Occidental

[Changer de décorps ]

À l’exemple de la foire expo

Un décor double face de genre :

Support photographique au visage changeant,

En peinture artistique du Désert Occidental.

Chacun devenant photographe de foire.

Amusez-vous à la photo souvenir.

~

À dessein, vous n’êtes que silhouette.

Votre corps se profile, il est svelte

Manque la tête de circonstance

À caler dans la circonférence.

PILE: île

~

Engagez-vous!

Choisissez votre genre,

Faites un vœu, un doux regard ,

& Cliquer sur le phototéléphone

FACE: aile

~

Occupez vous!

Dans le cadre de l’exposition,

Exposer vous en île ou aile

Pour vous voir en peinture, en pâture,

Vous faire valoir.

Collez votre visage

Envoyer avec le # desert occidental

————————————————

Mirliton pour le Désert Occidental

Expo Mai 68-18

~

Section Bricolage:

Sur Châssis 70X220cm

Acrylique sur papier peint

À installer sur le passage.

~

À envisager

À envisager.

Toujours en difficulté pour la pose?

Je vous propose une carte où insérer votre visage.

Un visage souriant,

Maquillé,

Mine sombre, ténébreuse,

Insouciante, libellule, volubile….

Où vous pourrez enfin vous voir en peinture.

Collez’y donc votre face,

distribuez alentours

avec les compliments de:

#desertoccidental

& Bing!

Le muscle part en ressort,

Swingué, le punching ball vacille

& goutte au bout du nez 

la sueur qui dégouline.

T’évites le tangage du pendule oscillant

d’un pas, d’une contredanse

& Balances ton corps à l’amble 

Quand ondule le sac que d’un coup tu pares.

Amical Mirliton

Le neveu de Picasso

20150104-053751 PM.jpg
Le neveu de Picasso
ou la foi paradoxale du charbonnier.
~Le charbonnier
Quand dans les allées du musée, je croise tous ces admirateurs de l’art,
Je ne peux imaginer comment ils relient tous ces objets en une même culture.
~Le commissaire:
Le lieu étant dédié à la culture, pas besoin de cohérence,
Le miracle de l’art englobe tout, fabrique du recueillement,
Présentation & Recueillement, comme deux moments de l’élévation de l’âme!
~Le charbonnier
Mais alors, comment peut surgir la culture?
~Le commissaire:
Dans la révélation!
D’abord l’objet est reconnu, exhumé du grenier des mémoires,
Il est connu en timbre, en autocollant, en boite de chocolats.
Partagé, il dépasse son propre objet et devient sa propre icône
L’admirateur est alors bien trop heureux de le retrouver!
Il tremble de le redécouvrir; il lui est enfin révélé!
Et là, il est seul un instant à l’étreindre, enfin, en vrai!
~Le charbonnier
Une icône?
~le commissaire:
Oui! Désirable et inaccessible!
~Le charbonnier
& ça marche avec n’importe quoi?
~Le commissaire:
Oh! Bien sûr, il suffit de réaffirmer les valeurs du moment ou les impérissables en diffusant en petit et en grand, par affiches, posters, calendriers & autres dérivés, les images des objets cachés à découvrir.
Le touriste culturel, lui, dérive alors dans un gigantesque jeu de piste.
Son besoin indéfini de culture justifie ces randonnées.
Il est l’homme moderne, mal adapté à la nature, il a fui vers les villes
& s’isole, se protège de la nature, se rassure dans la culture.
~Le charbonnier
Comment choisir les objets à présenter?
~Le commissaire
Vous pensez bien que j’ai été placé là pour affirmer non pas le goût mais la certitude hésitante de mon goût. Chaque époque a tenté l’exercice, puis remet en cause sa vision des choses, l’adapte à son usage.
L’hypothèse de l’intérêt de chaque œuvre se transmet, se transforme par la reconnaissance, comme par l’oubli. Les œuvres sont souvent détournées, retrouvées pour être intégrées dans de nouvelles catégories.
Je ne peux que choisir les objets à mon goût et espérer que ma compréhension saura résister aux critiques , au vieillissement de l’exposition, l’usure des regards.
Mirliton