Figurant

La figuration allusive ne précise rien, elle suggère.
Chaque trait est incertain & se figure dévoiler.
Mal fagotée, en négligé, la figure apparaît
Elle se dévoile d’un mouvement qu’enrobe le tissu.
Un trait, un pli en souligne les coulisses.
La muse s’amuse au plaisir clandestin.
Tous les traits sont bons pour vous abuser.
L’ensemble vu par inadvertance
insuffle un air d’innocence sensuelle
encore en mouvement, en volume.
Rien ne s’oppose à votre désir d’imaginer encore plus.
D’y reconnaitre un personnage imaginaire pris dans le rectangle du papier.
Le dessin est alors une explication anatomique d’un regard lancé dans le rectangle du miroir.

J’y Beaujean en miRliTon.
Crayon~jean yves beaujean ~2022


Comme quand l’ombre s’emporte
sans que le ciel résiste
Qu’on respire à nouveau
à travers son chapeau
à la manière des lutins du monde
& que
quoi que l’on fasse
on y trouve la suite
& dans les lignes & dans les mots
tout ça quand le papier
se laisse prendre
par la mine
volage.

Caroline D.

Une réflexion sur “Figurant

  1. Comme quand l’ombre s’emporte
    sans que le ciel résiste
    Qu’on respire à nouveau
    à travers son chapeau
    à la manière des lutins du monde
    & que
    quoi que l’on fasse
    on y trouve la suite
    & dans les lignes & dans les mots
    tout ça quand le papier
    se laisse prendre
    par la mine
    volage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s