Graver dans nos mémoires

Pas grave d’être perdus
Gratter à même le sol
le blanc d’Espagne
comme en jachère.

partir
En vacances de sable
où les jeux enfantins
nous sont enfin permis.
& le
Soir de fumée, la braise
de tes yeux dans le noir
noir tout autour des yeux
du feu, pour s’y reconnaître
se barbouiller de cendres.

miRliton
🌒
caRoliNe

Doucement se pencher
pour étirer les ombres
et tracer un soleil
aussi beau que la nuit.

Tirer de longs traits clairs
entre les crépuscules
en sachant bien qu’au bout du conte,
on y tisse un tapis de tendre,
de limon et de temps.

🌕

Une réflexion sur “Graver dans les mémoires

  1. Doucement se pencher
    pour étirer les ombres
    et tracer un soleil
    aussi beau que la nuit.

    Tirer de longs traits clairs
    entre les crépuscules
    en sachant bien qu’au bout du conte,
    on y tisse un tapis de tendre,
    de limon et de temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s