2 réflexions sur “Un coup pour rien

  1. J’aime bien l’hésitation dans la coupure:
    misérable, vers où luis-tu/
    misérable vers, où luis -tu.

    Et pourquoi pas: misérable verrou: lui/tu.
    Un petit air, pour moi, d’Adami dans la peinture
    J’aime l’éclat du jaune.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s