⚪️

Les souvenirs sont d’eau de source

Et la courbe du temps murmure

En se donnant à un froissement

Elle berce les rus de son histoire

⚪️

La vigne pend, les oiseaux chantent

Le monde est lent comme l’aumône

Il est quelques douces rivières

Qui se meurent de la mer

⚪️

Tous les sédiments s’abandonnent

Entre les doigts des âmes vives

Et qu’on n’y condamne personne

Le ciel n’y oublie pas le bleu.

⚪️

. Caroline D.

Une réflexion sur “L’oubli fané

  1. Les souvenirs sont d’eau de source
    Et la courbe du temps murmure
    En se donnant à un froissement
    Elle berce les rus de son histoire

    La vigne pend, les oiseaux chantent
    Le monde est lent comme l’aumône
    Il est quelques douces rivières
    Qui se meurent de la mer

    Tous les sédiments s’abandonnent
    Entre les doigts des âmes vives
    Et qu’on n’y condamne personne
    Le ciel n’y oublie pas le bleu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s