Vagues à l’âme

Cristalline Fée moustique
Tu te guides à la chaleur du corps
Cette fièvre de vie

Piques
& t’accouples à la chair rayonnante.
La chaleur & l’envie

Vague à l’âme


Son visage en souvenir
Même la découpe de l’ombre te le rappelle.
Sans vouloir voir le paysage, lasse ,
tu somnoles au fauteuil du jardin

Caresses
« La chaleur » dit elle

Mirliton

🐞
c’est la peine qui s’accroche, ou non
l’amour qui s’effiloche à force de le porter
comme un bourgeon sans âme
devant le poste mort


je sais, c’est équivoque ou pas
ce qu’on perd ou qu’on troque
à l’envers du jardin

et pouf
v’la le soleil qui décroche ou non
et moi (ou était-ce elle) qui fait la roche
ou pas

faut sans doute l’excuser
c’est un constat d’époque
ou de poques –
comme on dit par chez nous

Amitiés
car Oline D.

Une réflexion sur “Vagues à l’âme

  1. c’est la peine qui s’accroche, ou non
    l’amour qui s’effiloche à force de le porter
    comme un bourgeon sans âme
    devant le poste mort

    je sais, c’est équivoque
    ou pas
    ce qu’on perd ou qu’on troque
    à l’envers du jardin

    et pouf
    v’la le soleil qui décroche
    ou non
    et moi (ou était-ce elle) qui fait la roche
    ou pas

    faut sans doute l’excuser
    c’est un constat d’époque
    ou de poques –
    comme on dit par chez nous

    Amitiés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s