L’insomnie

Un couvercle de coton nous cache les étoiles ;
la voie n’est plus lactée, elle est indiscernable.
Dans la nuit qui se grise d’une lumière urbaine,
une lune blonde tourne en guise de hublot .
Le silence est ponctué par le chant des sirènes
& moi, la chouette qui pose, je me colle au carreau.
🌒
Mirliton
🌔
Verdoyance


Mon olive, mon acier
Je t’imagine tendre
Sur des côtes d’ardoise
Et des blancs de soleil

Mon acier, mon olive
Je me penche et me tourne
Vers ta lune et ton vent
Pour y savoir fortune

Que j’y danse sur l’eau
Ou sous un ciel d’été
Le monde reste ma rose
Mon chant et mon miroir

Et si je vais nu-pieds
C’est pour sentir la terre
Et entre mes orteils
Le coeur des océans

Et le rouge du vin ?
c’est pour mieux boire, mon enfant

🌑
caroline D.
💎

4 réflexions sur “L’insomnie

  1. j’aime beaucoup » l’insomnie » qui me fait penser un peu à Adami , par, le trait dans la partie supérieure de la toile

    Dans l’insomnie, l’un somme de dormir, l’autre nie.

  2. Verdoyance

    Mon olive, mon acier
    Je t’imagine tendre
    Sur des côtes d’ardoise
    Et des blancs de soleil

    Mon acier, mon olive
    Je me penche et me tourne
    Vers ta lune et ton vent
    Pour y savoir fortune

    Que j’y danse sur l’eau
    Ou sous un ciel d’été
    Le monde reste ma rose
    Mon chant et mon miroir

    Et si je vais nu-pieds
    C’est pour sentir la terre
    Et entre mes orteils
    Le coeur des océans

    Et le rouge du vin ?
    c’est pour mieux boire, mon enfant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s