Le vent vitupère
Sommeil de hamac
À l’arrière Lili espère
Même désespère
Elle, qui pas sauvage,
(Sauf qu’à son âge
Tout est décalage)
laisse en jachère
Son envie de rime
S’escrime de sons
Se ruine le langage.
Dire, c’est elle tout crachée
& fuir , non,
S’enfouir
La lime des naufrages
Où donner son âme ?
Son corps en salive
Jouit-il du grimoire?
& du mauvais œil
T’Imagines l’emprise?
🌑
Mirliton
⚪️
Entre les lignes
Celles du temps
de l’instant
Lili s’indigne, non,
trépigne…
On n’arrache pas le rêve
à la rêveuse.
L’enveloppe s’il en est.
Mais jamais le rêve.
Peu importe l’emprise.
🌑
🌗caro line D. 🌓

2 réflexions sur “Du crayon à bille

  1. Entre les lignes
    Celles du temps
    de l’instant
    Lili s’indigne, non,
    trépigne…
    On n’arrache pas le rêve
    à la rêveuse.
    L’enveloppe s’il en est.
    Mais jamais le rêve.
    Peu importe l’emprise.

  2. Merci pour votre appréciation du « Visage », quelque chose que vous devez percevoir de cette dimension d’Infini quand vous êtes, justement, dans le « fini » d’un portrait.
    J’aime ce hamac, ce point de suspension: on peut d’un moment à l’autre , basculer…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s