L’effacée

Elle se détache de l’ombre de la salle,
nue comme un ver luisant.

Mon souvenir s’enveloppe d’elle,
son parfum me reste longtemps.

Elle se drape de noir sous la cendre,
auréoles pointées en avant.

Lente ,elle traverse sa toile
la veuve, ce soir m’attend.

[mirliton]
🦚
C’est qu’elle fait fi de la bêtise
collant son âme à celle du vent
environnée par ce qu’elle sait
être l’écho de ce qu’elle sent

⚪️
C’est de la vie dont elle se vêt
et s’approche sans peur
que par la grâce se dévoile
le bleu des femmes hirondelles.
🦚
]caRoline D.
[

2 réflexions sur “L’effacée

  1. C’est qu’elle fait fi de la bêtise
    collant son âme à celle du vent
    environnée par ce qu’elle sait
    être l’écho de ce qu’elle sent

    C’est de la vie dont elle se vêt
    et s’approche sans peur
    que par la grâce se dévoile
    le bleu des femmes hirondelles

    1. Émouvantes

      Qu’a-t-elle dans son allure qui me rapproche d’elle ?
      l’élégance de l’habitude d’un geste,
      l’hésitation de l’équilibre,
      Le balancement des bras, des hanches.
      Longtemps chaque mouvement s’applique avec économie à construire une démarche.
      L’insensible démarche des courbes.
      🌓amical mirliton

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s