La légende
*
Conte à dormir debout

Nue, comme une coccinelle
qui hésite à voler
Alors que tout autour des crocs
traînent à crier
Avant que l’aventure en vienne
À t’éparpiller
Ou te tire du sommeil à rêver.
Va, t’enfuit, disparait
Cherche où se cache discret
Sous la belle image bariolée
Le coin d’la tête au rocher.
*
🦚fable mirliton🦚
Peinture / bois 100/80 j’yb 2020
*


*

….et d’où venait la muse
dis-moi j’ai oublié
l’image bariolée
m’aspire le coeur avec

et debout dans l’aurore
où le matin se rose
si verte qu’elle était
éveillée de grandeur

elle s’entoura de temps

de tant

merci l’ami d’un vent
de ce beau
en dépose



°[caroline D.]°

3 réflexions sur “Conte à dormir debout 3

  1. Oui vous avez raison pour le petit enfant qui, comme l’animal, est d’emblée dans l’immédiateté de l’Ouvert.
    Rilke l’évoque aussi dans cette magnifique Elégie.
    Je ne connais pas le travail du peintre mais j’imagine qu’il est aussi dans cette dimension.
    Bien cordialement

  2. et d’où venait la muse
    dis-moi j’ai oublié
    l’image bariolée
    m’aspire le coeur avec

    et debout dans l’aurore
    où le matin se rose
    si verte qu’elle était
    éveillée de grandeur

    elle s’entoura de temps

    de tant

    merci l’ami d’un vent
    de ce beau
    en dépose

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s