Peintures sur bois -100/80 – j’y beaujean – 2020
*
Combien tombera-t-il
de jade et de corbeaux
où le corps in situ
y prend l’âme d’assaut?
Pour autant qu’il se rive
à la vie toute entière
et coule de feuilles tendres
et de brûlures vives,
c’est la peine parente
sur l’envol du matin,
l’abandon tout de bleu
dans l’espoir à s’y faire.
Il y eut la main chercheuse
qui allongeait les doigts.
Depuis la peau qui ose
l’ambrosiaque overdose.

°} caroline D {°

2 réflexions sur “Portrait imaginaire 3

  1. Combien tombera-t-il
    de jade et de corbeaux
    où le corps in situ
    y prend l’âme d’assaut?

    Pour autant qu’il se rive
    à la vie toute entière
    et coule de feuilles tendres
    et de brûlures vives,
    c’est la peine parente
    sur l’envol du matin,
    l’abandon tout de bleu
    dans l’espoir à s’y faire.

    Il y eut la main chercheuse
    qui allongeait les doigts.
    Depuis la peau qui ose
    l’ambrosiaque overdose.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s