Une réflexion sur “Plumage

  1. Où la beauté de l’heure
    danse entre gris et noir,
    la barbe en porte-à-faux
    et l’aube militante.
    Quiconque lui ressemble
    ne s’en prend qu’à lui-même
    s’il ne trouve pas dans l’air
    un monde à s’envoler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s