~

secret

de bouche à oreille

Maquiller la vérité.

~

~

« Le bleu, le gris,

et plus ou moins le ventre.

La courbe du Centaure

sous la chevelure folle.

Et sûr, d’entre les jours,

la neige, dormante.

Pour qu’une joue donnée

dans un rêve d’oiseau

se baigne enfin de lune. »

~

Caroline D.

~

~

Parfum

la couleur de l’essence

L’indifférence

~

nez au vent

Mouvement en vagues

des nuages font encore leur ciné

~

Mirliton

5 réflexions sur “Crachins

  1. Le bleu, le gris,
    et plus ou moins le ventre.
    La courbe du Centaure
    sous la chevelure folle.
    Et sûr, d’entre les jours,
    la neige, dormante.
    Pour qu’une joue donnée
    dans un rêve d’oiseau
    se baigne enfin de lune.

  2. J’aime beaucoup le parfum » du Crachin 3.J’aimerais écrire comme vous peignez: tout de suite, la puissance de la forme et l’éclat des couleurs.
    Je n’ai toujours pas compris si Mirliton est à la fois le poète et le peintre, ou deux personnes différentes?

    1. Déclaration
      ~
      Le peintre plus conquérant
      À la page,affute son crayon,
      son pinceau en regard dans les traces
      cherche d’un désert plein
      En isoler l’ile,
      cartographie les courbes à dessein
      les vues des oasis
      les lointains qu’il désire
      De faune fauve & flore,
      faute d’air, il décrypte la nuit
      où vivent ses personnages.
      ~
      Mirliton est un peu la voyante
      Qui retourne les cartes
      Étonnée de les reconnaitre.
      Bien sûr, elle brode
      Pour étoffer l’histoire
      En vers de mirliton
      Sans rimes ni raison
      Sinon de laisser croire
      Que la forme l’appelle.
      ~
      Pourtant ces deux facettes
      Sont la même personne
      en deux temps;
      En premier faire apparaitre l’image
      d’un mouvement brownien,
      Ensuite le deuxième a cette réflexion:
      «  Regarde ce que tu as fait! »
      ~
      Souvent le visiteur isolé dans l’image
      N’est confronté qu’à l’état final des choses
      N’en est que le spectateur
      & doit au mieux se satisfaire d’un titre.
      Ici je voudrais rendre au titre sa noblesse.
      ~
      J’yb en Mirliton

  3. Merci de l’attention que vous portez à mes textes.Vous avez la chance d’être ambidextre: plume et pinceau pour faire du chaos quelque chose qui tienne un peu. Cocteau avait ce privilège et Michaux aussi dans son insistance  » Face à ce qui se dérobe »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s