~

L’étendue du ciel blanc

en paquets de nuages,

sous la ligne descend

au bout, jusqu’à une plage

où le mica en éclats étincelle .

~

Sous le sel des vents,

Le goëmon qui traine,

les belles qui s’étalent

en rangée de serviettes

& qui nonchalamment miment la sieste.

~

Moi, le vieux qui gribouille

Celui qui mine noire, croque mitaine,

j’imagine dans des traces incertaines

les bretelles de maillot

ou les empreintes du sable.

~

Mirliton

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s