Couloir

Le mur n’est qu’une peau

Pour en colmater les blessures

Nous devons délimiter une surface,

Un sparadrap au ton nouveau;

Faire oublier la ligne des fissures

& Faire apparaitre l’intention en plan.

~

Ou encore,

Ailleurs, la transparence de coupe

laisse des signes opaques en filigranes,

Une possibilité d’imaginer derrière l’image

le reste caché et la réalité dépoli d’un plan.

~

Mirliton

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s