À la pêche, elle s’déhanche,

pointe la flèche, cligne de l’œil

& enfonce l’hameçon en fin fond des cœurs.

~

Son regard aiguisé & son doux teint de pêche

Les tirent du sommeil. En haleine, ils aboient

Déjà pieds & poings liés à leur belle Hélène.

~

Là, où elle tient lieu de loup, dans l’ombre du sous-bois,

aux aguets, elle joue & toi, tu suis l’appât,

Sauras-tu toujours la garder bien éloignée de toi?

~

Mirliton

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s