Là haut, l’étendue des branchages

 Qui enserre la chapelle 

& des oiseaux partis qui y  cachent un nid.

À la renverse,

Des feuilles dessèchent

& les racines s’accrochent au terreau. 


Le hasard des lumières pense en hublot,

Sur une découpe en planche,

En forme de ciboulot. 

Mirliton

 

Publicités

3 réflexions sur “Grave

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s