D’heure en heure , il boude

Rien n’est prêt; ils l’ont plaqué!

Ses satanés caniches se sont tirés

Pour ne pas s’faire atteler

& préfèrent courir se faire friser, brosser

Le manteau de fourrure et la culotte de peau.


La belle, tout là-haut au donjon hallucine,

S’agite. Ma breloque n’est-elle pas arrêtée?

Enfin au loin, elle voit le chemin qui poudroie.

Déjà elle s’dépêche, s’apprête à défaillir,

À s’ faire en circonstance une tête.

Mais la poussière, hélas, n’était liée qu’aux balais.


Mirliton

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s