Dans le noir, la cachette où tu trembles,
Ne pas trop s’enfoncer dans le bois quand les feuilles bougent.

À p’tits pas, surtout ne pas craquer les branches.


& toi, tu t’arrêtes à attendre,

mais d’autres oreilles en pointes

Sont là dans un coin à entendre.


La nuit des éclaireurs au blanc de l’œil,

Imprécis et palot, où un reste de fleurs grises sombre.

& le loup, gris aussi, y’est’y lui dans l’ombre ?

Mirliton & Rouge des près

Publicités

2 réflexions sur “Loup y’es-tu?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s