20161101-041226 PM.jpg

À demi au sommeil du voyage,
Encore là- bas, maintenant là.
Le train s’est posé & se vide ;
La gare en trait d’union m’emporte
harnaché de paquets et de sacs.

Le flot remonte le quai.
Au bout comme un flottement,
Le quai des arrivées.
Si quelqu’un t’attendait?
Te dira t-il: « Comme tu as changé! »

Mirliton/ photo Rouge des Prés

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s