Des restes blancs de peintures renversées,

À l’abandon, coulent et tachent le trottoir.

& de la nuit des profondeurs du filet de bitume

Surgit la dentelle blanche piquante d’une rascasse,

Ce monstre dévoreur des mers des atlas,

Que des piétons rageurs souhaitent faire disparaître

Comme on griffe les diables des retables anciens.

Mirliton

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s