Chacun dans sa coquille est adepte d’escalade
& souhaite bons vents, tempêtes et crises de nerf.

Aux antipodes, sur catalogue, déjà, on rêvait d’y aller,
Pendant que eux, ici, montaient les tours Eiffel.

De loin, l’hélico s’installait stationnaire n’osant trop s’approcher
& les fourmis insulaires fuyaient à notre approche.

20151205-090637 PM.jpg

Le ciel toujours clair, clément et la mer sans ride,
Nous faisaient oublier l’aimant de la boussole.

À la moindre éclaircie, c’est parti! On lançait l’escapade,
& la nuit là haut, on adorait voir monter la lune en lampadaire.

Mirliton

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s