20150126-112402 PM.jpg

Le vent s’acharne en plein fouet de grains mêlés de sable.
Mes boucles serpentent & passent, me dévisagent.
N’espérant plus que l’âcre saveur des algues
Mélange ma nuit au ciel & le nez aux étoiles,
Seule, alors je dérive au bord, au bruit des vagues.

Mirliton

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s