20141217-125243 AM.jpg
Au CAC de Bretigny en Danger

Au contrejour, la nuit!
Le climat, certains jours, s’arrêterait d’être malsain.

Dans les rues sans dimanche, à l’annonce défaite des cadeaux trop troniques,
Sous l’abat jour,des rabats joies lisent l’interligne dans le noir,
Pressentant leur destin en encre noire déjà glissé sous le sapin.

Toi, ma maligne, ma ligne mise dans ton écrin,
Tu t’éternises, seule, en chemise,
&tu m’attristes à faire au loin l’autruche du soir au matin.

Mirliton

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s