20140511-014617 AM.jpg

1860 bord de Marne
Je croise un photographe ambulant au chemin de halage.
Il va de ville en ville, de marché en mariage.
Chacun son matériel, lui son pied,sa boite, moi ma canne.
Le hasard, l’occasion, le temps s’y prête bien.
On s’installe au soleil, une chaise, une table,
Caché sous sa toile, à faire le point,
Il ressort le déclencheur en main.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s