20131011-233439.jpg

Les bords du lac
s’inclinent en pente douce.

Nos pas s’enfoncent dans la vase,
Brouillent l’eau d’un nuage,
& longeant la rive,
croisent le nid du cygne.

Ne voulant pas nous céder le passage,
Il s’agite, nous effraie, nous écarte,
Danse une mise en scène,
Parade de son agonie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s