La préférence pour les poneys est une chose connue chez les petites poupées.
La crinière à tresser, la robe à étriller,
Elles chevauchent sans fin le tranquille animal,
Qui les mènent à l’ombre des chemins.
Elles,elles restent en arceau en monture,
& s’endorment satisfaites, au rythme de son train.

mon cheval

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s