20130722-075403.jpg

Acclimatés,
Les fruits, en haut, tirent la langue,
Sous les palmes des feuilles géantes.
Les serpentins roulent des trilles
À des insectes ivres d’exotisme
Qui transforment le miel en iles.

Plus loin,
La vahiné assoiffée, décoiffée, déchaussée,
mousse dans le lait
& nappe la tarte d’une peau,
Une crème, qui lentement fige,
À l’ombre des frigo.

Mirliton

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s