20130716-140140.jpg

Prisonniers de la cuve des vendanges,
Le jus de la pulpe piétinée,
Écrasée,rouge jusqu’à la taille,
Désirant se frotter à leurs corps dévêtus,
Ils se glissent entre cuisses,
S’exclament bouche à bouche,
Jouissent, enivrés des vapeurs
& mélangent ce vertige
Au goût du nouveau vin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s