20130412-052740 PM.jpg

Les frères z’énnemis se désaltèrent,
& déblatèrent derrière les verres,
L’absinthe coulent dans les mots
À force de mêler les grains de sel
Y’se mettent à dos l’alentour.

De grands mots arrivent les gros,
Là, on s’alarme, eux, ils s’arment,
Se braquent & débloquent d’la gâchette,
Se roulent dans la farine,
Hurlent à l’audace! À la rescousse!
Pissent même à la raie des copines.
Car ça s’arrose les chopines!
Pour finir, bras de dessus bras dessous,
Le temps du retour, le rire aux larmes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s