20130412-052740 PM.jpg

Les frères z’énnemis se désaltèrent,
& déblatèrent derrière les verres,
L’absinthe coulent dans les mots
À force de mêler les grains de sel
Y’se mettent à dos l’alentour.

De grands mots arrivent les gros,
Là, on s’alarme, eux, ils s’arment,
Se braquent & débloquent d’la gâchette,
Se roulent dans la farine,
Hurlent à l’audace! À la rescousse!
Pissent même à la raie des copines.
Car ça s’arrose les chopines!
Pour finir, bras de dessus bras dessous,
Le temps du retour, le rire aux larmes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s